Giuseppe Arconati Visconti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Giuseppe Arconati-Visconti
Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait vers les années 60.
Naissance
Milan
Décès (à 75 ans)
Milan
Nationalité italien; Flag of Italy (1861–1946).svg
Autres activités
colonel de la garde civile de Gaasbeek, 1831
membre de la socièté de géographie italienne, 1867 .

Le marquis Giuseppe Arconati Visconti (né le à Milan et mort le (à 75 ans) dans la même ville) est un homme politique italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Giuseppe Arconati Visconti est le fils du marquis de Lomagne Carlo Arconati Visconti (1752-1816), ancien membre du Conseil général de Milan et de Teresa Trotti-Bentivoglio.

Vie publique[modifier | modifier le code]

Il fut l'un des collaborateurs de Federico Confalonieri au cours de la création du mouvement constitutionnel et des insurrections du nord de l'Italie. L'arrestation de ce dernier le 11 mars 1821 a dû quitter Milan et se réfugia en Belgique, au château de Gaasbeek qui lui avait été donné par un oncle[1], Paul Arconati-Visconti qui était Maire de Bruxelles sous Napoléon. Avec le soutien de Victor Cousin il entre en contact avec les milieux libéraux francophone comme Claude Fauriel, Sylvain Van de Weyer. Il passe de longues périodes avec son épouse à Berlin dans les années trente, il donne une éducation allemande à son fils Charles qui meurt jeune . Son second fils Gianmartino épousera Marie-Louise Peyrat.

Il retournait à Milan en 1840 et luttait pour l'union de l'Italie, participait au Cinq journées de Milan en 1848 . En 1850 il a été élu parlement du Royaume de Sardaigne, poste qu'il occupera de la quatrième à la septième législature. Il fut aussi élu au Parlement d'Italie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Enciclopedia Italiana (1929)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :