Giulio Aristide Sartorio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sartorio.
Giulio Aristide Sartorio
Artgate Fondazione Cariplo - Sartorio Giulio Aristide, L'aratura di novembre o Buoi all'aratro (Vedute della campagna romana).jpg

L'aratura di novembre o Buoi all'aratro (Vedute della campagna romana), 1914, Fondazione Cariplo

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Giulio Aristide Sartorio (né le à Rome et mort le (à 72 ans) dans la même ville) est un peintre italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Giulio Aristide Sartorio a aussi collaboré avec Gabriele D'Annunzio dans un magazine intitulé The Banquet (1895-98)[réf. nécessaire] et a réalisé des films, notamment Le Sac de Rome (Il Sacco di Roma), coréalisé avec Enrico Guazzoni, en 1920.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ses œuvres les plus connues sont Diana d'Ephes et ses esclaves, Gorgon et les héros (1895-99) et une frise dans le Palazzo de Montecitorio.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]