Gisèle Lalonde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lalonde.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant les Franco-Ontariens
Cet article est une ébauche concernant les Franco-Ontariens.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Gisèle Lalonde
Defaut 2.svg
Fonction
Maire
Vanier
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (83 ans)
OttawaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Gisèle Lalonde (28 juin 1933 -) était la mairesse de la ville de Vanier de 1985 à 1991. Elle est reconnue comme une défenseure des droits des francophones en Ontario dans le dossier de l'hôpital Montfort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est née Gisèle Deschamps à Eastview, plus tard Vanier, en 1933. Elle a reçu un certificat en enseignement à l'Université d'Ottawa et elle enseigna dans la région d'Ottawa de 1951 à 1973. À cette époque, Lalonde était aussi membre de la commission scolaire de langue française pendant treize années. Agissant à titre de conseillère sur l'éducation française, Gisèle Lalonde donnait son avis au premier ministre de l'Ontario sur les besoins de la communauté française. Elle est élue mairesse de Vanier en 1985. En 1988, elle fonde et devient la première présidente de l'Association française des municipalités de l'Ontario.

Lalonde était à la tête de SOS Montfort, une campagne qui a prévenu la fermeture du seul hôpital de langue française en Ontario.

Elle a reçu l'Ordre du Canada en 2004 et l'Ordre de l'Ontario en 2006.

Références[modifier | modifier le code]