Girma Wolde-Giorgis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Girma Wolde-Giyorgis)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Crystal128-fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.

Girma Wolde-Giorgis
ግርማ ወልደ ጊዮርጊስ
Illustration.
Girma Wolde-Giorgis en 2006.
Fonctions
Président de la République démocratique fédérale d'Éthiopie

(11 ans, 11 mois et 29 jours)
Élection
Réélection
Premier ministre Meles Zenawi
Haile Mariam Dessalegn
Prédécesseur Negasso Gidada
Successeur Mulatu Teshome
Biographie
Nom de naissance Girma Wolde-Giorgis Lucha
Date de naissance
Lieu de naissance Addis Ababa (Éthiopie)
Date de décès (à 93 ans)
Lieu de décès Addis Ababa (Éthiopie
Parti politique Indépendant
Religion Orthodoxe éthiopien

Girma Wolde-Giorgis
Présidents de la République fédérale démocratique d'Éthiopie

Girma Wolde-Giorgis Lucha (Ge'ez: ግርማ ወልደ ጊዮርጊስ) est un homme d'État éthiopien né le et mort le , président de la République du au .

Biographie[modifier | modifier le code]

Girma Wolde-Giorgis est né le 28 décembre 1924 à Addis-Abeba. Il fréquente d'abord une école de l'église orthodoxe éthiopienne, puis rejoint l'école Teferi Mekonnen à Addis-Abeba, où il poursuit ses études jusqu'à l'invasion italienne. L'école est ensuite rebaptisée Scuola Principe di Piemonte (école du prince de Piémont), en l'honneur du prince héritier d'Italie.

Il sert comme militaire sous l'empereur Hailé Sélassié Ier puis fait son entrée au Parlement, où il est élu président de la Chambre basse. En 1951, à sa création, il devient directeur général du ministère du Commerce, de l'Industrie et de la Planification. En 1955, il est nommé chef de l'aviation civile de l'Érythrée (l'Érythrée est alors fédérée). En 1957, il prend la fonction de directeur général de l'Autorité éthiopienne de l'aviation civile. Il est aussi membre du conseil d'administration d'Ethiopian Airlines. Après la chute de l'empereur en 1974, il sert sous le régime militaire du Derg et travaille en Érythrée en tant que représentant local de la Croix-Rouge. Il retourne au Parlement après la chute de Mengistu Haile Mariam en 1991.

Lorsqu'il est élu président de la République le 8 octobre 2001 par le Parlement, il est peu connu. L'Éthiopie est un État à régime parlementaire et la présidence est une fonction largement symbolique, dotée de peu de pouvoirs. Le mandat présidentiel est de six ans. Il est réélu à ce poste le mardi 9 octobre 2007.

Girma Wolde-Giorgis est marié et a cinq enfants.

En mars 2012, gravement malade, il est hospitalisé à Riyad, capitale de l'Arabie saoudite.

Ces dernières années, Girma Wolde-Giorgis a participé activement aux efforts visant à favoriser la réconciliation entre l'Éthiopie et l'Érythrée. Ces deux pays de la Corne de l'Afrique ont déclaré en juillet 2018 la fin de deux décennies d'hostilité et ont entamé un processus de réchauffement de leurs relations.

Il meurt 15 décembre 2018 à l'âge de 93 ans[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Former Ethiopian president Girma Woldegiorgis dies », sur The East African (consulté le 18 décembre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]