Girard de Montfaucon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Girard de Montfaucon
Titre seigneur d'Orbe
(13??-1352/53)
Autres titres seigneur d'Échallens et de Montagny-le-Corbos
Successeur Jean III de Montfaucon
Grade militaire Lieutenant-général de Philippe Ier de Bourgogne
Autres fonctions Gardien de la Franche-Comté
Biographie
Naissance
Décès 07 février 1352/53
Père Gauthier II de Montfaucon
Mère Mathilde/Mahaut de Chaussin
Conjoint Jacquette de Grandson
Enfants Jean III de Montfaucon
Vue du château d'Orbe

Girard de Montfaucon, (1312- /53). Il reçoit en héritage les domaines d'Orbe, d'Échallens et de Montagny-le-Corbos. Après le décès de sa mère Mahaut de Chaussin il y réunit ceux de Vuillafans-le-Viel, de Montgesoye et de Mouthier-Haute-Pierre[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Au moment où il prend possession de son héritage, une querelle éclate entre l'évêque de Lausanne Pierre d'Oron et les sires de Montagny-les-Monts en la personne d'Aymon. Pierre d'Oron avait de son côté le sire de Belmont Pierre de Grandson et Girard de Montfaucon son futur beau-fils. Cette querelle ne se terminera qu'après une trêve imposée par Édouard de Savoie en 1327. L'année suivante il prend part avec son frère Henri de Montfaucon à la bataille de Cassel[1].

Il a l'opportunité d'augmenter son domaine d'Échallens par l'achat en 1342 des terres de Bottens qui étaient une enclave dans celles que la maison de Montfaucon tenait dans le canton de Vaud. L'ancienne maison de Bottens tenait cette terre des évêques de Lausanne et c'est Willelme, dit Leonet, de Lutry coseigneur de Bottens qui vend sa part à Girard. Quelque temps plus tard, en 1351, Girard et sa femme accordaient des franchises aux habitants d'Orbe et d'Échallens ceci dans le but de repeupler les villages ; dans le même temps il est relevé de sa fonction de "gardien" de la Franche-Comté et de lieutenant-général de Philippe Ier de Bourgogne[1].

À sa mort en 1352 il sera enseveli dans la chapelle de la Sainte-Vierge de la cathédrale de Lausanne[1].

Famille[modifier | modifier le code]

Ascendance[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Gauthier II de Montfaucon et de Mathilde ou Mahaut de Chaussin.

Mariages et succession[modifier | modifier le code]

Il épouse Jacquette, (1312-1378/81), fille de Pierre de Grandson et de Blanche de Savoie, de qui il a Jean III[2], seigneur d'Orbe et d'Échallens.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Frédéric Charles Jean Gingins-La Sarraz, Recherches historiques sur les acquisitions des sires de Montfaucon et de la maison de Chalons dans le pays-de-Vaud, G. Bridel, (lire en ligne), p. 100 à 125
  • Roglo, Girard de Montfaucon, [2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Recherches historiques sur les acquisitions des sires de Montfaucon et de la maison de Chalons dans le pays-de-Vaud
  2. Le testament du 18 juin 1371 de "Johannes de Montefalcone (Jean de Montfaucon) miles dominus de Vuillaffens le viez filius (vassal du seigneur de Vuillafans-le-Viel)...Gerardi de Montefalcone (Girard de Montfaucon) quondam de dicto Vuillafens le viez domini (autrefois seigneur de Vuillafans-le-Viel)" précise qu'il choisit d'être inhumé "in ecclesia minorem de Grandisono, Lausannensis diocesis (dans l'église de Grandson au diocèse de Lausanne)", et nomme "dominam Ysabellam comitissam de Nydoio (Isabelle de Neuchâtel) filiamque domini Ludovici comitis et domini de Novo Castro (fille du seigneur Louis Ier de Neuchâtel comte et seigneur de Neuchâtel), Lausannensis diocesis (dans le diocèse de Lausanne), consanguineam meam (ma cousine, Louis avait épouse Jeanne de Montfaucon fille de Jean II de Montfaucon)" (Médiéval Généalogie [1]