Gérard Audran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Girard Audran)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Audran.

Gérard Audran
Girard Audran

Description de l'image Gérard Audran Gallica.jpg.
Naissance
Lyon, Drapeau de la France France
Décès (à 62 ans)[1]
Paris, France
Nationalité Français
Activités Graveur, dessinateur[1]
Maîtres Claude Audran I, Charles Le Brun

Compléments

Membre de la famille d'artistes, les Audran

Gérard Audran (ou Girard), né à Lyon le et mort à Paris le (à 62 ans), est un graveur et dessinateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il se forme pendant plusieurs années à l'art du dessin en étudiant d'abord avec son père Claude Audran I, professeur de gravure à l'Académie de Lyon et avec son oncle Charles Audran.

Charles Le Brun, dont il reste l'ami ensuite, fut aussi son professeur (1660-1664).

Audran part ensuite se perfectionner à Rome de 1665 à 1668. Rappelé par Jean-Baptiste Colbert, il se fixe à Paris et est nommé graveur et pensionnaire du roi[2]. Il est nommé pensionnaire à l'Académie royale de peinture en 1674 avant d'obtenir le titre de Conseiller de l'Académie royale de peinture et de sculpture le [2],[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Il grava, entre autres tableaux :

  • les Batailles d'Alexandre de Le Brun ;
  • l'Enlèvement de la Vérité ;
  • plusieurs autres œuvres de Nicolas Poussin ;
  • le Martyre de Saint-Laurent d'Eustache Lesueur.
  • Rosaire admirable c.1680 - d'après Domenichino dit Zampieri 1581-1641

Il publia aussi un recueil de 30 planches Les proportions du corps humain, mesurées sur les plus belles figures de l'Antiquité qui parut en 1683, avant une nouvelle publication en 1785, en 1801 et une dernière en 1855.

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Fiche BnF de Gérard Audran
  2. a et b Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t. 1, Ch. Delagrave, 1876, p. 172

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérard Audran, Les proportions du corps humain : mesurées sur les plus belles figures de l'Antiquité, 1683
  • « Audran (Gérard ou Girard) », Bénézit, t. ABF. - DBF., 1976 et 1999
  • Roger-Armand Weigert, Estampes, Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIe siècle, 1939, t. I (Alix - Boudeau), p. 124-149
  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]