Giovanni Verità

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giovanni Verità
Nom de naissance Giovanni Verità
Naissance
Modigliana, Italie
Décès (à 78 ans)
Modigliana
Nationalité Drapeau de l'Italie Italienne
Pays de résidence Italie
Profession
Religieux
Activité principale
Autres activités
Patriote
Formation

Giovanni Verità, appelé “Don Giovanni” (né à Modigliana, le 18 février 1807, mort à Modigliana, le 26 novembre 1885) est un prêtre italien, patriote et ardent opposant au pouvoir temporel du « pape-roi » pendant le Risorgimento.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ordonné prêtre en 1829, Don Giovanni rejoint la « Jeune Italie» l'année suivante, se range ouvertement avec les Carbonari, et apparait sur plusieurs révoltes populaires. Don Giovanni aide de nombreuses personnes réfugiées dans la forêt de Modigliana, devenu point de référence pour les patriotes poursuivis par les gardes du pape, sur la zone frontalière entre les États pontificaux et le Grand-duché de Toscane[1].

Dans la nuit du , le prêtre aide Giuseppe Garibaldi et Giovanni Battista Culiolo (dit Leggero), un de ses lieutenants, recherchés par les Autrichiens. Il les rencontre sur le mont Trebbio pour les cacher dans sa propre maison à Modigliana, puis les aide à se réfugier au Grand-Duché, pour pouvoir s'embarquer à Livourne. À sa mort le , l'enterrement religieux lui sera refusé, en raison de son opposition au pape. Sa maison natale abrite aujourd'hui le Musée municipal de Don Giovanni Verità, dédié à sa vie patriotique.

Giuseppe Garibaldi le décrit ainsi :

« Padre Giovanni Verita, de Modigliana, a été le véritable prêtre du Christ, et par "prêtre du Christ", il faut comprendre, l'homme vertueux, législateur, qui ne cherche pas à être aimé. Il n'est pas celui, qui fait usage de son nom pour couvrir la laideur et la futilité....dès qu'un homme est persécuté pour avoir aimé l'Italie, Padre l'héberge, le nourrit, et le guide vers un lieu plus sûr[2]. »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Enrico Croci : Don Giovanni Verita et le patriotisme dans le renouveau religieux, Longo, Milan, 1999.
  • (it) Alfredo Oriani : Don Giovanni Verità e altri scritti sul 1848-49, Vol. XVI di Contemporanea, studi e testi, Longo, Ravenna, 1999.
  • (it) Piero Zama : Don Giovanni Verità prete garibaldino, Lega, Faenza, 1967.
  • (fr) Piero Zama : Le soi-disant "testamento" de Don Giovanni à l'occasion du 64e anniversaire de sa mort : 26 novembre 1885 au 26 novembre 1949, Vallardi, 1945.

À noter[modifier | modifier le code]

Giovanni Battista Culiolo de La Maddalena (Sardaigne) également connu comme "le Capitaine" en référence à son passé comme ancien marin, ou "Leggero" à cause d'une blessure contractée lors du siège de Rome, devenu combattant aux côtés de Garibaldi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maria Josepha von Fischer Poturzyn Krück, Garibaldi, Nouvelles Editions Latines (lire en ligne), p. 105
  2. Giuseppe Garibaldi, Jessie White Mario, Autobiography of Giuseppe Garibaldi: 1849-1872, Londres, W. Smith and Innes, (lire en ligne), chap. 2, p. 42

Liens externes[modifier | modifier le code]