Giovanni Sartori

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sartori.
Giovanni Sartori
Giovannisartori.JPG

Giovanni Sartori en 2009.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Site web
Distinctions
Bourse Guggenheim
Prix Princesse des Asturies en sciences sociales (d)
Commandeur de l'ordre national de la Croix du Sud (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Giovanni Sartori, né le à Florence et mort le 4 avril 2017, est un politologue italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé en sciences sociales et politiques en 1946, professeur en histoire de la philosophie moderne et doctrine de l'État de l'université de Florence. Il a été également chargé d'autres cours de 1950 à 1976. Il travaille à partir de 1976 à l'université Stanford en Californie comme professeur de sciences politiques et Senior Fellow de la Hoover Institution. À partir de 1979, il est professeur Albert-Schweitzer in the Humanities à l'université Columbia de New York où il est professeur émérite.

De 1971 à 2003, il est le directeur de la Rivista Italiana di Scienza Politica. À partir de 1998, il est le vice-président de Società Libera.

Son livre le plus connu a été traduit en français aux Éditions de l'université de Bruxelles : Partis et systèmes de partis : un cadre d’analyse (collection UB lire, 2011)

Giovanni Sartori est mort le 4 avril 2017[1].

Publications[modifier | modifier le code]

En italien[modifier | modifier le code]

  • Da Hegel a Marx. La dissoluzione della filosofia hegelian, Florence, Università degli Studi, 1951.
  • Etica e libertà in Kant, Florence, Università degli Studi, 1953.
  • La filosofia pratica di Benedetto Croce, Florence, Università degli Studi, 1955.
  • Croce etico-politico e filosofo della libertà, Florence, Università degli Studi, 1956.
  • Democrazia e definizioni, Bologne, Il Mulino, 1957; 1969.
  • Questioni di metodo in scienza politica, Florence, Università degli Studi, 1959.
  • Il Parlamento italiano. 1946-1963, ricerca diretta da, Napoli, Edizioni Scientifiche Italiane, 1963.
  • Partiti e sistemi di partito. Corso di scienza politica. A. acc. 1964-1965, Firenze, Università degli Studi, 1965.
  • Stato e politica nel pensiero di Benedetto Croce, Naples, Morano, 1966.
  • Antologia di scienza politica, a cura di, Bologne, Il Mulino, 1970.
  • Correnti, frazionismo e fazioni nei partiti politici italiani, a cura di, Bologne, Il Mulino, 1973.
  • Parties and Party Systems. A framework for analysis, Cambridge, Cambridge University Press, 1976. (ISBN 0521291062).
  • Il cittadino totale. Partecipazione, eguaglianza e libertà nelle democrazie d'oggi, Torino, Centro di ricerca e documentazione Luigi Einaudi, 1977.
  • La politica. Logica e metodo in scienze sociali, Milan, SugarCo, 1979.
  • Teoria dei partiti e caso italiano, Milan, SugarCo, 1982.
  • Elementi di teoria politica, Bologne, Il Mulino, 1987. ISBN 88-15-01252-4; 1990. ISBN 88-15-02503-0; 1995. ISBN 88-15-09081-9.
  • The Theory of Democracy Revisited, 2 voll., Chatham, N.J., Chatham House, 1987. (ISBN 0934540497).
I, The contemporary debate
II, The classical issues
I, Croce filosofo pratico e la crisi dell'etica
II, Croce etico-politico e filosofo della libertà

En français[modifier | modifier le code]

  • Pluralisme, multiculturalisme et étrangers, Editions des Syrtes, , 192 p. (ISBN 978-2845450806)
    Essai
  • Partis et systèmes de partis : un cadre d'analyse, Université de Bruxelles, , 523 p. (ISBN 978-2800414621)
    Essai

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :