Giorgio Del Vecchio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Giorgio Del Vecchio
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
GênesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Italien ( - ), Italien ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Distinction

Giorgio Del Vecchio (Bologne, 1878 - Gênes, 1970) est un philosophe du droit italien, qui fut recteur de l'Université de Rome de 1925 à 1927.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fenomeno della guerra e l'idea della pace, 1911

Initialement sympathisant du fascisme, il s'en distança rapidement. En 1938, il perdit sa chaire à l'université en raison de sa judaïté; de nouveau, après avoir obtenu une chaire après la Libération, il fut exclu en 1944 en raison de ses compromissions passées.

Après guerre, il collabore à la revue Secolo d'Italia et à Pagina Libere. Il fut l'un des membres organisateurs de l'INSPE (Istituto nazionale di studi politici ed economici (it), 1958), un institut anti-communiste dans les années 1960 qui entretenait quelques relations avec le parti néo-fasciste MSI. Il fonda et dirigea la revue International Journal of Philosophy of Law. Néo-kantien, il voit le droit naturel comme un droit rationnel; il collaborait à diverses revues, dont en France les Archives de philosophie du droit et de sociologie juridique.

Del Vecchio était le fils du statisticien Giulio Salvatore Del Vecchio (it).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Il concetto della natura e il principio del diritto, 1908
    • (it) Il concetto della natura e il principio del diritto, Bologna, Zanichelli, (lire en ligne)
  • (it) Il fenomeno della guerra e l'idea della pace, Torino, Fratelli Bocca, (lire en ligne)

Références[modifier | modifier le code]