Giorgio Bàrberi Squarotti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giorgio Bàrberi Squarotti
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
TurinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Œuvres réputées
Grande dizionario della lingua italiana (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Giorgio Bàrberi Squarotti (né le à Turin et mort le dans cette ville[1]) est un poète, un universitaire et un critique littéraire Italien, considéré comme l'un des plus importants de l'époque contemporaine[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Giorgio Bàrberi Squarotti fut l'élève de Giovanni Getto. Il obtient son diplôme en 1952 avec une thèse sur l'œuvre littéraire de Giordano Bruno.

De 1967 à 1999, il est professeur de littérature italienne à l'université de Turin.

Après la mort de Salvatore Battaglia (it), il a été nommé directeur scientifique du « Grand dictionnaire de la langue italienne » (Grande dizionario della lingua italiana).

Il est conseiller-fondateur de la Fondazione Marino Piazzolla.

En 1981, il a fondé - avec Gian Luigi Beccaria (it), Marziano Guglielminetti (it) et Giorgio Caproni - la Biennale de la poésie d'Alexandrie.

Giorgio Bàrberi Squarotti a été, dans les débuts, membre du jury du Prix Stresa, jusqu'à la suspension du prix en 1985.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Invito alla lettura di Gabriele D'Annunzio, Mursia, 1990
  • La simbologia di Giovanni Pascoli, Mucchi, 1990
  • Tre sogni nella letteratura-Una stagione fiamminga con Giorgio, Porreca, G. Paolo, AGE-Alfredo Guida Editore, 1992
  • Parodia e pensiero: Giordano Bruno, Greco e Greco, 1997
  • Le capricciose ambagi della letteratura, Tirrenia-Stampatori, 1998
  • Il vero Ettorre: l'eroe del “Giorno”, Edizioni dell'Orso, 1999
  • Il terzo giorno, Pironti, 1999
  • La quarta triade con Giuliano Gramigna e Angelo Mundula, Spirali, 2000
  • Ludovico Ariosto-Torquato Tasso con Sergio Zatti, Editalia, 2000
  • L'orologio d'Italia. Carlo Levi ed altri racconti, Libroitaliano World, 2001
  • Le vane nevi, Bonaccorso, 2002
  • Corrado Alvaro. Atti del Convegno (Mappano Torinese) avec Marziano Guglielminetti, Morace Aldo M., Falzea, 2002
  • Addio alla poesia del cuore, Sovera Multimedia, 2002
  • I miti e il sacro. Poesia del Novecento, Pellegrini, 2003
  • La buona gara, Libroitaliano, 2003
  • Tre poeti. Vol. 1, Zaccagnino, 2003 (avec Giangiacomo Amoretti et Giannino Balbis)

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Franco Manzoni, « Morto l’italianista Bàrberi Squarotti », sur Corriere della Sera, (consulté le 11 avril 2017).
  2. (it) Voir l'article d'Il Quotidiano, 26 mars 2008

Liens externes[modifier | modifier le code]