Giora Epstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giora Epstein
Giora Epstein, esquisse par Jay Ashurst
Giora Epstein, esquisse par Jay Ashurst

Surnom Œil de faucon
Naissance 1938
Palestine mandataire
Origine Drapeau d’Israël Israël
Allégeance Air Force Ensign of Israel.svg Armée de l'air israélienne
Grade Colonel
Années de service 1956 - 1959 (service)
1961 - 1977 (pilote)
1977-1998 (réserve)
Conflits Guerre des Six Jours
Guerre d'usure
Guerre du Kippour
Intervention militaire israélienne au Liban de 1982
Autres fonctions État-major

Giora Epstein (en hébreu : גיורא אפשטיין), né en 1938, est un colonel en retraite de l'armée de l'air israélienne. Avec dix-sept victoires aériennes confirmées – toutes contre des appareils égyptiens, au cours de la guerre des Six Jours, de la guerre d'usure et de la guerre du Kippour – Giora Epstein est considéré, selon les termes de The History Channel, chaîne de télévision américaine consacrée à l'histoire, comme l'« as des as » du combat aérien depuis l'avènement de l'avion à réaction[1]. Il les a obtenues en majorité au canon de 30 mm et a volé sur l'appareil français Mirage III, ainsi que sur des copies illégales des avions Mirage 5 et Mirage IIIS suisse : le IAI Nesher et le IAI Kfir. Il fit aussi la transition vers le F-16 vers la fin de sa carrière. Il entra dans l'armée israélienne, en 1956, en tant que parachutiste et devint pilote à partir de 1963. Après avoir quitté l'armée, en 1998, il fut pilote de ligne dans la compagnie aérienne civile El Al.

Biographie[modifier | modifier le code]

Giora Epstein est né en 1938 dans le kibboutz de Negba, au sein d'une famille de paysans. Dès son enfance, il s'est intéressé au monde de l'aviation, en allant voir des avions opérer sur une base militaire près de Negba, et en lisant les biographies des as de guerre britanniques. Le lien du jeune Epstein avec la vie militaire commença en 1956 lorsque, à l'âge de 18 ans, il fut appelé à faire son service militaire. Malgré son souhait d'être admis à l'école de pilotage, il y est refusé pour raison médicale. Il se résigne à s'enrôler dans le corps parachutiste de l'armée jusqu'à la fin de son service militaire en 1959.

Après son service militaire, il retourne à son ancienne vie de kibboutz, mais celle-ci ne le satisfait pas pleinement et il décide finalement de s'engager à nouveau en retentant sa candidature pour une formation de pilote. Le haut commandement militaire lui permet d'entrer à l'école de vol mais il est tout d'abord affecté à voler sur des hélicoptères, car la commission médicale n'était pas encore convaincue de sa capacité physique à devenir pilote de chasse. Mais Epstein décide de passer outre et, en tant que pilote d'hélicoptère, il est soumis à un examen médical de l'United States Air Force (USAF) à la suite duquel le médecin émet une contre-expertise favorable, avec laquelle Epstein s'empresse d'aller replaider sa cause au bureau du chef de l'armée de l'air israélienne Ezer Weizman (lequel deviendra plus tard le président d'Israël). Après avoir défendu son dossier avec acharnement, Epstein reçoit le lendemain une réponse positive du général Weizman, qui l'autorise enfin à suivre la formation de pilote de chasse.

Giora Epstein entre ainsi à l'école de chasse en 1963. Tout au long de sa carrière de pilote de chasse, Giora Epstein volera sur tous les types d'avions de chasse de l'armée de l'air israélienne et accumulera plus de 5 000 heures de vol et 17 victoires en combat aérien. Après 20 ans de service comme pilote réserviste, tout en pilotant pour la compagnie El Al, Epstein quitte le personnel navigant en mai 1997 à l'âge de 59 ans. Il aura commencé sa carrière sur Mirage en 1966 avant de se convertir sur F-16 en 1988 et de prendre sa retraite avec le grade de colonel.

Victoires aériennes[modifier | modifier le code]

Giora Epstein remporta 17 victoires aériennes, dont 9 sur Mirage III et 8 sur le IAI Nesher no 61.

Il a abattu un avion durant la guerre des Six Jours, en 1967, quatre avions pendant la guerre d'usure, qui a duré de 1967 à 1970, et douze avions pendant la guerre du Kippour en 1973. Sa meilleure prestation est survenue lors de cette dernière lorsqu'il abattit quatre avions dans une même journée. Prestation qu'il remit le lendemain en abattant quatre Mikoyan-Gourevitch MiG-21 Fishbed.

Tous les aéronefs faisaient partie de l'Armée de l'air égyptienne, qui sont :

Mirage IIICJ Shahak 59, avec lequel Giora Epstein remporta une victoire contre un Soukhoï Su-7 égyptien le 11 septembre 1969, aujourd'hui exposé au Musée de l'Armée de l'Air israélienne.

Tableau de chasse[modifier | modifier le code]

Date Avion abattu Pays Avion Numéro Arme utilisée
Soukhoï Su-7 Fitter A Drapeau de l'Égypte Égypte Mirage IIICJ Shahak 56 Canon
Mikoyan-Gourevitch MiG-17 Fresco Drapeau de l'Égypte Égypte Mirage IIICJ Shahak 82 Canon
Soukhoï Su-7 Fitter A Drapeau de l'Égypte Égypte Mirage IIICJ Shahak 59 Canon
Mikoyan-Gourevitch MiG-21 Fishbed Drapeau de l'Égypte Égypte Mirage IIICJ Shahak 77 Canon
Mikoyan-Gourevitch MiG-21 Fishbed Drapeau de l'Égypte Égypte Mirage IIICJ Shahak 77 Canon
Mil Mi-8 Hip Drapeau de l'Égypte Égypte Mirage IIICJ Shahak 11 Canon
Soukhoï Su-7 Fitter A Drapeau de l'Égypte Égypte IAI Nesher Shahak 61 Canon
Soukhoï Su-7 Fitter A Drapeau de l'Égypte Égypte IAI Nesher Shahak 61 Shafrir 2
Soukhoï Su-20 Fitter Drapeau de l'Égypte Égypte IAI Nesher Shahak 61 Canon
Soukhoï Su-20 Fitter Drapeau de l'Égypte Égypte IAI Nesher Shahak 61 Shafrir 2
Mikoyan-Gourevitch MiG-21 Fishbed Drapeau de l'Égypte Égypte IAI Nesher Shahak 61 Shafrir 2
Mikoyan-Gourevitch MiG-21 Fishbed Drapeau de l'Égypte Égypte IAI Nesher Shahak 61 Canon
Mikoyan-Gourevitch MiG-21 Fishbed Drapeau de l'Égypte Égypte IAI Nesher Shahak 61 Canon
Mikoyan-Gourevitch MiG-21 Fishbed Drapeau de l'Égypte Égypte IAI Nesher Shahak 61 Canon
Mikoyan-Gourevitch MiG-21 Fishbed Drapeau de l'Égypte Égypte Mirage IIIBJ Shahak 86 Canon
Mikoyan-Gourevitch MiG-21 Fishbed Drapeau de l'Égypte Égypte Mirage IIIBJ Shahak 86 AIM-9D Sidewinder
Mikoyan-Gourevitch MiG-21 Fishbed Drapeau de l'Égypte Égypte Mirage IIIBJ Shahak 86 AIM-9D Sidewinder

Guerre des Six Jours[modifier | modifier le code]

La première guerre à laquelle Giora Epstein prend part est la guerre des Six Jours, en 1967. Malgré le fait que l'armée de l'air égyptienne ait perdu la moitié de son aviation dès la première journée de ce conflit, le 5 juin 1967, les combats aériens ne cesseront pas pour autant. C'est lors du deuxième jour de la guerre, le 6 juin, que le lieutenant Giora Epstein, en position d'ailier, obtient sa première victoire.

Ayant décollé en alerte sur son Mirage III, afin d'intercepter une patrouille de chasseurs égyptiens, Giora Epstein saisit sa chance et abat un Su-7 au canon. Après cette victoire, les raids de Su-7 cesseront.

Après la guerre des Six Jours, Epstein est promu chef d'escadron.

Guerre d'usure[modifier | modifier le code]

C'est au cours de cette guerre, qui se déroula de 1967 à 1970, que Giora Epstein obtint sa cinquième victoire lui permettant de décrocher le titre d'« as ». Ainsi, le , il obtient, à bord d'un Mirage IIICJ, sa deuxième victoire face à un Mikoyan-Gourevitch MiG-17 et sa troisième contre un Soukhoï Su-7 Fitter A, le .

Le , le jeune pilote effectue un doublé en abattant deux Mikoyan-Gourevitch MiG-21 Fishbed égyptiens. Avec ces deux victoires, Giora Epstein obtient le titre d'« as de l'aviation ».

Guerre du Kippour[modifier | modifier le code]

Au cours de la guerre du Kippour, le commandant Giora Epstein abat 12 appareils égyptiens dont 8 en 26 heures (2 Su-7, 2 Su-20 et 4 MiG-21 entre le 19 et le 20 octobre 1973).

Sa première victoire obtenue durant cette guerre est celle du , jour où il abat un hélicoptère Mil Mi-8 qui bombardait l'armée israélienne au napalm. Le jour suivant, étant aux commandes du IAI Nesher no 61, il abat quatre chasseurs, dont deux avec des missiles Shafrir 2. C'est dans ce même avion que le lendemain, lors d'une patrouille aérienne, il abat quatre Mikoyan-Gourevitch MiG-21 Fishbed qui avaient tenté une embuscade contre lui et ses équipiers.

Quelques jours plus tard, le , il abat 3 autres MiG aux commandes d'un Mirage IIIBJ, quelques minutes seulement avant le cessez-le-feu entre l'Égypte et Israël.

Fin de carrière[modifier | modifier le code]

En reconnaissance de sa bravoure et de son leadership au cours des conflits, le personnel de la Force aérienne israélienne lui décerna le Prix du Mérite. Le , il est nommé chef de l'escadron 117, basé à Ramat-David, dont il restera le commandant pendant quelques années, jusqu'à ce que, finalement, le , il quitte le service actif en tant que pilote militaire pour devenir navigant à la compagnie aérienne israélienne El Al.

Cependant, la relation d'Epstein avec la vie militaire ne s'arrête pas là. Il a continué à voler dans la Force aérienne israélienne en tant que réserviste et, en 1981, il est nommé chef d'un escadron de Shahak de réserve, avec lequel il mène ses pilotes durant l'intervention militaire israélienne au Liban de 1982 afin d'effectuer des missions de patrouille de combat aérien simples (PAC) sans décrocher une seule victoire, car la majeure partie des opérations étaient dès lors effectuées par les nouveaux McDonnell Douglas F-15 Eagle et General Dynamics F-16 Fighting Falcon. À la fin de l'année 1982, les Shahak sont finalement retirés du service, et Epstein est converti sur le successeur du Nesher, le IAI Kfir. Au début de l'année 1988, à 50 ans, le lieutenant-colonel Giora Epstein suit une nouvelle conversion sur le chasseur dernièrement acquis par Israël, le F-16 Fighting Falcon. Il est promu alors au rang de colonel, le , en reconnaissance de sa brillante carrière.

Epstein continua de voler sur des chasseurs en tant que réserviste jusqu'au , date à laquelle il cessa définitivement de voler pour la Force aérienne israélienne.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Desert Aces », dans la série Dogfights, diffusée pour la première fois le 10 août 2007.

Liens externes[modifier | modifier le code]