Gino Marinuzzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gino Marinuzzi
Nom de naissance Gino Marinuzzi
Naissance
Palerme, Italie
Décès (à 63 ans)
Milan, Italie
Activité principale Compositeur, chef d'orchestre

Gino Marinuzzi (Palerme, - Milan, ) est un chef d'orchestre et compositeur italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gino Marinuzzi étudie dans sa ville natale et y fait jouer son Requiem à 18 ans. Il y débute aussi comme chef d'orchestre, où il dirige les premières locales de Tristan und Isolde en 1905 et Parsifal en 1914.

Il parait alors à Rome, Madrid, Paris, Monte-Carlo, où il dirige la création de La rondine en 1917, Chicago, Londres, et entreprend une importante tournée en Amérique du Sud.

De 1934 à 1944, il dirige régulièrement à La Scala de Milan, où il conduit de nombreuses créations et premières locales, ainsi que des reprises rares, notamment Lucrezia Borgia, I Capuleti ed i Montecchi, Beatrice di Tenda, La straniera, L'incoronazione di Poppea.

Réputé pour son grand style hérité de la tradition post-romantique, il a écrit trois opéras, Barberina (Palerme, 1903), Jacquerie (Buenos Aires, 1918), Palla de' Mozzi (Milan, 1932).

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Verdi - La forza del destino - Maria Caniglia, Galliano Masini, Carlo Tagliabue, Ebe Stignani, Tancredi Pasero, Saturno Meletti - Chœur et orchestre de la Rai de Turin (Cetra, 1941)
  • Marinuzzi - Jacquerie, opéra de 1918 - Soman, Salvadori, Galgani... chœurs et Orchestre du Théâtre Bellini - direction: Andre Licata (coffret 2 CD Nuovo Era, 1994)

Sources[modifier | modifier le code]

  • Harold Rosenthal, John Warrack, Roland Mancini et Jean-Jacques Rouveroux, Guide de l'opéra, Paris, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique »,‎ (ISBN 978-2-2135-9567-2)

Liens externes[modifier | modifier le code]