Gina Wild

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wild.

Michaela Jänke, épouse Michaela Schaffrath, dite Gina Wild, est née le à Eschweiler, Allemagne. Infirmière de formation, elle est devenue actrice de films pornographiques, mannequin de charme puis actrice de la télévision à partir de 2001.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michaela Jänke travaille neuf ans en tant qu'infirmière, métier qu'elle abandonne en raison des horaires exténuants.

En 2003, après avoir été reconnue par un admirateur, elle admet avoir travaillé dans un lupanar pour satisfaire son addiction au sexe plutôt que pour gagner de l'argent[1]. Elle fréquente les soirées échangistes avec son mari Axel Schaffrath et pose nue pour des magazines de charme.

Le 1er février 2005, après quinze ans de vie commune, Gina annonce qu'elle se sépare de son mari. Axel reste cependant son manager. Il gère les intérêts de Gina en tant qu'actrice du X et s'occupe aussi de sa carrière d'actrice à la télévision.

Depuis 2009 elle partage son temps entre Francfort et Hambourg[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Michaela est découverte par le producteur de films pornographiques Harry S. Morgan dans les pages de Coupé, un best seller de la presse pornographique en Allemagne. Il lui propose de se lancer dans le porno. En seulement sept films elle acquiert une grande notoriété sous le pseudonyme de Gina Wild. Gina déclare apprécier le « bukkake » quand elle participe à un gang bang au milieu de plusieurs partenaires[réf. nécessaire].

En 2000, elle annonce son retrait de l'industrie du X et s'essaie à la filmographie traditionnelle[1] à partir de 2001. Elle se sert de sa notoriété et tourne ainsi dans des téléfilms comme TV total, In aller Freundschaft et Wer wird Millionär?[3].

En 2001, elle publie son autobiographie sous le titre Ich, Gina Wild (Moi, Gina Wild).

En 2005, elle met en vente les droits sur Gina Wild, son nom d'emprunt à la scène, pour tirer un trait sur son passé dans la pornographie[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Kunstfehler (2006)
  • Schöne Männer hat man nie für sich allein (2004)
  • Crazy Race 2 - Warum die Mauer wirklich fiel (2004)
  • Clever! - Die Show, die Wissen schafft" (2004)
  • Wahre Liebe (2004)
  • Apprentass (2004)
  • Taff (2003)
  • Anal Kommando (2004)
  • TV Total (2003)
  • Sex Up - Jungs haben's auch nicht leicht (2003)
  • Gina Wild - 150 Minuten Special 2 (2002)
  • Gina Wild - 150 Minuten Special (2002)
  • Nachtreise (2002)
  • Nick Knatterton - Der Film (2002)
  • Tatort - Der dunkle Fleck (2002)
  • Geliebte Diebin (2002)
  • Sperling und der stumme Schrei (2002)
  • Déjà vu (2001)
  • Gina Wild - Jetzt wird es schmutzig 6 - Im Rausch des Orgasmus (2001)
  • Joker: In der Hitze der Nacht (2001)
  • Gina Wild - Jetzt wird es schmutzig 5 - Ich will euch alle (2000)
  • Teeny Exzesse 59: Kerle, Fötzchen, Sensationen. Jahrmarkt der Perversionen (2000)
  • The very Best of Gina Wild (2000)
  • Der tote Taucher im Wald (2000)
  • Gina Wild - Jetzt wird es schmutzig 4 - Durchgefickt (1999)
  • Gina Wild - Jetzt wird es schmutzig 3 - Orgasmus pur (1999)
  • Gina Wild - Jetzt wird es schmutzig 2 - Ich will kommen (1999)
  • Gina Wild - Jetzt wird es schmutzig (1999)
  • Joker 1: Die Sperma Klinik (1999)
  • Maximum Perversum - Junge Fotzen, hart gedehnt (1999) (le premier film où elle apparait avec ses implants mammaires et ses cheveux blonds)
  • Gang Bang, Sperma ohne Ende (1998)
  • Bizarre Nachbarn 1
  • Amateure zum ersten Mal gefilmt 2 (1995)

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Rhett Pardon « Germany's most famous ex-porn star Gina Wild has is addicted to sex », AINews.com,‎ (consulté le 5 janvier 2011).
  2. a et b (en) Rhett Pardon « Porn Star Gina Wild Selling Her Stage Name », XBiz.com,‎ (consulté le 5 janvier 2011).
  3. (en) Michaela Schaffrath sur l’Internet Movie Database, consulté le 2 novembre 2008.
  4. a et b Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées afdb.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]