Gilly (Charleroi)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gilly
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Charleroi
Commune Logo de la Ville de Charleroi Charleroi
Code postal 6060
Zone téléphonique 071
Démographie
Gentilé Gillicien(ne)[1]
Population 19 798 hab. (2008)
Densité 2 712 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 25′ 24″ nord, 4° 28′ 41″ est
Superficie 730 ha = 7,30 km2
Localisation
Localisation de Gilly
Localisation de Gilly dans la commune de Charleroi
Géolocalisation sur la carte : Hainaut
Voir sur la carte administrative du Hainaut
City locator 14.svg
Gilly
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Gilly
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Gilly

Gilly [ʒili][2] (en wallon Djilî) est une section de la ville belge de Charleroi.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population[3],[4]
1801 1846 1900 1947 1977[5] 2001
2 810 7 522 22 604 24 271 22 231 19 691

Armoiries[modifier | modifier le code]

Gilly (Charleroi) - blason.jpg
Sceau de l'ancienne administration communale de Gilly.
Blasonnement : Un Saint-Remi mitré, revêtu de ses habits pontificaux, tenant de la main droite une fiole que lui apporte une colombe et de la gauche la crosse épiscopale, le saint placé devant une clef formant sautoir avec la crosse[6].



Histoire[modifier | modifier le code]

Le a lieu sur le territoire de la commune un combat entre l'armée française menée par Napoléon Ier, et l'arrière-garde de l'armée prussienne, commandée par le général Ziethen (de), qui fait alors retraite. Ce combat, à la veille de la bataille de Ligny, et dans lequel le commandant des dragons de la Garde impériale et aide de camp de Napoléon, le général Letort, est tué, marque le début des hostilités de la campagne de Belgique.

Géographie[modifier | modifier le code]

La localité carolorégienne, Gilly, est divisée en sept quartiers : Gilly Haies, Gilly Vallée, Les Corvées, Les Quatre Bras de Gilly, le Sart Allet, le Sart Culpart et Soleilmont.

Culture - Loisirs[modifier | modifier le code]

Siège de la Fédération des Patros, organisation de jeunesse.

Le "Gazo" est une maison pour jeunes située près de l'Athénée royal de Gilly. Une école des devoirs est aussi organisée par cette ASBL.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Terril des Viviers[modifier | modifier le code]

Site de grand intérêt biologique.

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Abbaye de Soleilmont[modifier | modifier le code]

Abbaye de moniales cisterciennes.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Communes homonymes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Germain, Guide des gentilés : Les noms des habitants en Communauté française de Belgique, Bruxelles, Ministère de la Communauté française, (lire en ligne), p. 31.
  2. Jean-Marie Pierret, Phonétique historique du français et notions de phonétique générale, Louvain-la-Neuve, Peeters, (lire en ligne), p. 105.
  3. Sauf 1977 - Michel Poulain (dir.), Ville de Charleroi : Atlas géostatistique des quartiers, Charleroi, , p. 55
  4. 1977 - Pierre-Jean Schaeffer, Charleroi 1830-1994, Histoire d'une Métropole, Ottignies-Louvain-la-Neuve, Quorum, , 466 p. (ISBN 2-930014-42-3), p. 337
  5. Fusion de communes en Belgique
  6. Lieve Viaene-Awouters et Ernest Warlop, Armoiries communales en Belgique, Communes wallonnes, bruxelloises et germanophones, t. 1 : Communes wallonnes A-L, Bruxelles, Dexia, , p. 217
  7. Le patrimoine monumental de la Belgique, vol. 20 : Wallonie, Hainaut, Arrondissement de Charleroi, Liège, Pierre Mardaga, éditeur, , 602 p. (ISBN 2-87009-588-0, lire en ligne), p. 110-111
  8. Ibid., p. 111-117

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Redécouvrir son quartier sous un autre regard... Charleroi : Section de Gilly, Charleroi, Espace Environnement, , 16 p. (lire en ligne)
  • Emmanuel Brutsaert (Rédacteur en chef), Gilbert Menne (Secrétaire d'édition) et Johan De Meester (Mission photographique), Histoire et patrimoine des communes de Belgique : Province du Hainaut, Bruxelles, Éditions Racine, , 608 p. (ISBN 978-2-87386-599-3), p. 150-151
  • Henk Byls, « Une chaîne migratoire flamande : la filière Zele-Gilly », dans Idesbald Godderis et Roeland Hermans (éds.), Migrants flamands en Wallonie : 1850-2000, Bruxelles, Racine, (ISBN 978-94-014-0146-3), p. 100-119
  • André Lépine, Les charbonnages du Pays noir en cartes postales anciennes, Cahier du Musée de Cerfontaine n° 503, 100 vues, 1996.
  • Jean Rigot et Olivier Vandendriessche, 1830—1976 : Gilly, son histoire, sa population, ses bourgmestres, Ville de Charleroi, 71 p.