Gilles Rozier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gilles Rozier
Gilles Rozier 2016-010.JPG
Gilles Rozier à l'Auslandsgesellschaft Deutschland de Dortmund en 2016.
Fonctions
Directeur de la Maison de la culture yiddish-Bibliothèque Medem
(1994-2014)
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Directeur de thèse
Site web

Gilles Rozier, né le [1] à La Tronche près de Grenoble, dans une famille juive ashkénaze, est un écrivain et traducteur[1] français. Il est spécialiste de littérature yiddish[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Gilles Rozier est diplômé de l'ESSEC et titulaire d'un doctorat de littérature yiddish de l'université Paris VII obtenu en 1997[2].

Il est écrivain, traducteur du yiddish[1], de l'hébreu et de l'anglais, éditeur et chroniqueur littéraire.

Il a dirigé la Maison de la culture yiddish-Bibliothèque Medem[1] de 1994 à 2014. En 2015, il a fondé avec Anne-Sophie Dreyfus les éditions de l'Antilope.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Par-delà les Monts obscurs, Paris, éd. Denoël, 1999, 90 p., (ISBN 2-207-24953-0)
  • Moïse fiction, Paris, éd. Denoël, 2001, 165 p., (ISBN 2-207-25217-5), sélection du prix Wepler 2001
  • Un amour sans résistance, Paris, éd. Denoël, 2003, 159 p., (ISBN 2-207-25522-0) (paru en édition de poche, Folio no 4229), sélectionné pour le prix Femina 2003
  • La Promesse d'Oslo, Paris, ed. Denoël, 2005, 187 p., (ISBN 2-207-25702-9), prix Méditerranée des lycéens 2006, prix Wizo 2006.
  • Projections privées, Paris, ed. Denoël, 2008, 314 p., (ISBN 978-2-20725984-9)
  • D'un pays sans amour, Paris, ed. Grasset, 2011, 444 p., (ISBN 978-2-246-78364-0) - Grand prix Thyde-Monnier de la SGDL 2011
  • "Mikado d'enfance", Paris, ed. l'Antilope 2019, 191 p. (ISBN 979-10-95360-96-4)

Son roman Un amour sans résistance a été traduit dans les langues suivantes :

  • en anglais : Love without resistance, traduit par Anthea Bell, Londres, Little, Brown, 2005, 181 p., (ISBN 0-316-72955-8) et The Mercy room, traduit par Anthea Bell, Little, Brown and Company, New York, 2006, 144p., (ISBN 0-316-15973-5)
  • en italien : Un amore senza resistenza, traduit par Maurizia Balmelli, Turin, Giulio Einaudi editore, 2005, 131 p., (ISBN 88-06-16943-2)
  • en allemand : Eine Liebe ohne Widerstand, traduit par Claudia Steinitz, Cologne, DuMont Literatur und Kunst Verlag, 2004, 167 p., (ISBN 3-8321-7868-6) (paru en édition de poche, BTB no 73380), Spycher Preis 2006 (remis à Leuk dans le Haut-Valais).
  • en espagnol : Un amor clandestino, traduit par Jordi Martín Lloret, Salamandra, Barcelone, 2006, 157 p.
  • en danois : Kærlighed uden modstand, traduit par Lars Bonnevie, Copenhague, Gyldendal, 2004, 153 p., (ISBN 87-02-02848-4)
  • en portugais : Un amor sem resistência, traduit par Maria do Carmo Abreu, Lisbonne, Dom Quixote, 2005, 164 p., (ISBN 972-20-2808-1)
  • en suédois : Kärlek utan motstånd, traduit par Erwin Rosenberg, Stockholm, Albert Bonniers förlag, 2005, 152 p., (ISBN 91-0-010420-5)
  • en hollandais : Een liefde zonder verzet, traduit par Théo Buckinx, Amsterdam, Ambo Antos, 2004, 158 p., (ISBN 90-7634-185-0)
  • en hébreu : Ahava klua, traduit par Arno Baehr, Tel-Aviv, Shocken Publishing, 2005, 135 p., (ISBN 965-19-0679-0)
  • en tchèque : Laska bez odporu, traduit par Jan Seidl, Brno, Host, 2007, 138 p., (ISBN 978-80-7294-220-6)
  • en bulgare, Sofia, Colibri, 2007, 122 p., (ISBN 978-954-529-557-7)
  • en croate, Ljubav bez otpora, Zagreb, Fraktura, 2010, 119 p., (ISBN 978-953-266-196-5)
  • une édition didactique à destination des collèges (texte original en français enrichi de notes de bas de page en allemand) est paru aux éditions Reklam.

Son roman La Promesse d'Oslo a été traduit dans les langues suivantes :

  • en néerlandais : De verwachting, traduit par Martine Woudt, Amsterdam, Ambo Antos, 2006, 167 p., (ISBN 90-223-1996-2) ;
  • en allemand : Abrahams Sohn traduit par Claudia Steinitz, Cologne, DuMont Literatur und Kunst Verlag, 2007, 170 p., (ISBN 978-3832179878)

Son roman D'un pays sans amour est paru ou paraîtra dans les langues suivantes :

  • en allemand : Im Palast der Erinnerung, traduit par Claudia Steinitz et Barbara Heber-Schärer, dans la collection Die andere Bibliothek aux éditions Aufbau, 2012 ;
  • en néerlandais : Land zonder liefde, traduit par Martine Woudt aux éditions Ambo Antos, 2012 ;
  • en espagnol (Espagne et Amérique latine): De un pais sín amor, traduit par Alicia Mortarell Linares aux éditions Alianza, 2014, (ISBN 978-84-206-8420-8) ;
  • en polonais : Z kraju bez miłości, traduit par Krystyna Arustowicz aux éditions Wydawnictwo Literackie, 2014 (ISBN 978-83-08-05066-8) ;
  • en bulgare aux éditions Paradox.

Récit[modifier | modifier le code]

  • Un été boulevard Rothschild, journal de voyage à Tel-Aviv, publié sous forme de blog à l'adresse http://uneteboulevardrothschild.blogspot.com. Des extraits sont parus en traduction hébraïque dans le numéro 7 de la revue Ho! (!הו), sous la rédaction de Dory Manor, Tel-Aviv, . Titre en hébreu : המוזיקה של האנשים הבאים מכאן וממקום אחר, יומן תל אביב (קטעים נבחרים) קיץ 2008

Document[modifier | modifier le code]

  • Deux enfants de Bagdad, entretiens avec Rony Someck et Salah Al Hamdani, Les Arènes, 2015.

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Mon cousin Benjamin, revue Tsafon, été 2001 p. 83-87

Traduite en hébreu par Benny Mer, parue dans le supplément littéraire du quotidien Haaretz du

  • Regina, publiée en une série limitée à deux exemplaires, illustrations de Mathias Pérez. Traduite en anglais, en espagnol et en hébreu sur le site maaboret

Autres textes[modifier | modifier le code]

  • Franchir le Sambation, revue en ligne remue.net Lire

Études[modifier | modifier le code]

  • Moyshe Broderzon : un écrivain yiddish d'avant-garde, Paris, Presses universitaires de Vincennes, 1999, complétée d'une anthologie bilingue yiddish-français de poèmes de M. Broderzon, 280 p. (ISBN 2-84292-061-9)
traduit en polonais par Joanna Ritt sous le titre Mojzesz Broderson : od Jung Idysz do Araratu Lodz, éditions Hamal, 2008 (ISBN 978-83-925420-5-6)

Traductions[modifier | modifier le code]

Du yiddish :

  • Avrom Sutzkever, Mon témoignage au procès de Nuremberg, paru dans la revue Europe no 796-797 (août-)
  • Tsila Dropkin, Dans le vent chaud, poèmes traduits du yiddish par Gilles Rozier et Viviane Siman, L'Harmattan, 1994 (édition bilingue)
  • Chil Rajchman, Je suis le dernier Juif : Treblinka (1942-1943), traduit du yiddish par Gilles Rozier, préface d'Annette Wieviorka, Les Arènes, 2009 (ISBN 2352040663) Livre audio, Éd. Livrior (ISBN 2915629358)
  • Avrom Sutzkever, Le ghetto de Wilno 1941-1944, préface d'Annette Wieviorka, éditions Denoël, 2013
  • Esther Kreitman, Blitz et autres histoires, éditions Calmann-Lévy, 2013
  • Esther Kreitman, Le Diamantaire, éditions Calmann-Lévy, 2014

De l'hébreu :

  • Comme deux sœurs, roman de Rachel Shalita, éditions de l'Antilope, 2016
  • L'ours qui cache la forêt, roman de Rachel Shalita, éditions de l'Antilope, 2019
  • Rencontre avec Sutzkever, poème de Dory Manor, paru dans la revue Yod no 16 nouvelle série (printemps 2011)
  • Un gong muet au fond de l'homme : quelques propos à la mémoire d'Avrom Sutzkever, texte de Dory Manor, paru dans la revue Yod no 16 nouvelle série (printemps 2011)
  • Couchée sur les eaux et On ne tue pas un bébé deux fois, deux poèmes de Dalia Rabikovitch, non publiés.

De l'anglais :

• Freud à Jérusalem : la psychanalyse face au sionisme, essai d'Eran Rolnik, éditions de l'Antilope, 2017.

Du français en yiddish :

  • 6 histoires du Petit Nicolas, de Sempé et Goscinny, traduit par Sharon Bar-Kochva et Gilles Rozier, IMAV éditions, .

Ses poèmes en yiddish sont parus dans les revues Di Pen (Oxford), Toplpunkt (Tel-Aviv) et Yerusholayimer almanakh (Jérusalem)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e notice BnF no FRBNF13530580
  2. Autour de Moyshe Broderzon à Lodz, thèse de doctorat sous la dir. de Rachel Ertel, dans le catalogue du Sudoc

Liens externes[modifier | modifier le code]

À propos de D'un pays sans amour :

Autres :