Gilles Ramade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gilles Ramade
Gilles Ramade.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (61 ans)
AlbiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Metteur en scène, compositeur, chanteurVoir et modifier les données sur Wikidata
Enfant

Gilles Ramade, né à Albi (Tarn)[1] en 1958[2] est un metteur en scène, pianiste, comédien, chanteur lyrique, chef d'orchestre, compositeur, auteur, éditeur et producteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un instituteur et d'une institutrice, Gilles Ramade[3] a passé sa jeunesse dans la région d'Albi. Tout d'abord à Vaour de 1958 à 1962, puis aux Cabannes, petit village près de Cordes et enfin en 1968 à Albi où il résidera jusqu'à ses 20 ans.

Il travaille le piano entre autres avec Bruno Rigutto et Pierre Sancan. Il est lauréat des classes d'art lyrique (médaille d'or à l'unanimité avec félicitations du jury), de chant, de solfège en 1988 du CNR de Toulouse. Il obtient le premier prix aux Voix d'or en 1989. Cette même année il est sélectionné pour un des rôles principaux de la comédie musicale Cats au théâtre de Paris. Ce spectacle recevra le Molière du spectacle musical en 1989. Chanteur lyrique, il chante entre autres Figaro du Barbier sous la direction Luigi Alva, puis s'enchaînent des rôles comme Don Juan de Mozart, Pelléas de Debussy, Falstaff de Verdi, Escamillo de Bizet, Mackie de l'Opéra de 4'sous et la plupart des grands rôles d'opéras comiques et d'opérettes qu'il chantera sur les grandes scènes lyriques françaises et suisses.

En 1992 il crée sa compagnie de théâtre musical, Figaro & Co[4], avec laquelle il met en scène une soixantaine de spectacles de théâtre, de comédie musicale, d'opérette et d'opéra.

Auteur, metteur en scène, il fait tomber les barrières du théâtre musical et  provoque la confrontation de mondes artistiques aux antipodes les uns des autres. C’est ainsi que l’art lyrique se frottera à l’univers rock de Queen et au burlesque des Marx’s Brothers le temps d’un opéra-rock,  qu’un Don José slamera son amour à Carmen, qu’un Roméo pourra haïr sa Juliette (Roméo Hait Juliette[5]).

En 2010 avec une version scénique de Carmina Burana avec 600 choristes. il signe sa 100e mise en scène sur la scène du Zénith de Toulouse[6]

Les plus grandes salles accueillent ses spectacles, parmi ses dernières créations citons Casanova l’Indécent[7], Un Taxi pour Broadway[8], Maestro Furioso[9], Led Zep 129[10].

Adepte des expériences inédites et se souvenant de sa formation de pianiste[11],  il collabore aujourd’hui avec l’humoriste Jérémy Ferrari qui met en scène son one-man show « Piano Furioso Opus 2[12] »

Il a 3 filles, Mathilde Ramade[13], Anna Ramade[14] et Elsa Dreisig[15], qui évoluent dans différentes carrières artistiques avec succès.

En , il est élu "Toulousain de l'année 2017" par les lecteurs de La Dépêche du Midi[16].

Spectacles[modifier | modifier le code]

Opéras écrits et mis en scène par Gilles Ramade[modifier | modifier le code]

Spectacles musicaux écrits, composés et mis en scène par Gilles Ramade


Spectacles musicaux écrits et mis en scène par Gilles Ramade
  • 2000 : Cent ans de music-hall sur les répertoires des chansons françaises de 1900 à 2000
  • 2000 : The Wall, opéra-rock des Pink Floyd
  • 2007 : Night at the Opera, musique de Queen
  • 2008 : La Fanfare du sergent Poivre, comédie rock, musique des Beatles
  • 2010 : Carmina Burana domus derelictae, opéra-bouffe sur des musiques de Carl Orff
  • 2010 : Jim et Janis, comédie rock sur des musiques des Doors et du répertoire de Janis Joplin
  • 2016 : Un taxi pour Broadway, comédie musicale sur des musiques de West Side Story, Starmania, Chantons sous la pluie, Kiss Me, Kate...
  • 2016: Over the raimbaud, comédie musicale sur fond de cirque et de poèmes d'Arthur Rimbaud.
Spectacles musicaux mis en scène par Gilles Ramade
Comédies écrites par Gilles Ramade
  • 1993 : Le Grand Air de Figaro !
  • 1994 : Slimane, en collaboration avec Hocine Boudjemaa
  • 1996 : Le Syndrome de l'ascenseur
  • 1999 : Les Choristes
  • 2000 : Roméo hait Juliette
  • 2001 : Line
  • 2009 : L'Incroyable Machine de Max Viergenillkäpsöterwein
  • 2010 : Crucifixion
  • 2016 : Casanova l'indécent

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.ladepeche.fr/article/2012/04/29/1341756-albi-la-vague-l-opera-rock-des-lyceens-tarnais.html
  2. http://www.figaroandco.fr/crbst_16.html
  3. « Figaro & Co Compagnie Gilles Ramade », sur www.figaroandco.fr (consulté le 12 septembre 2017)
  4. « Figaro & Co Compagnie Gilles Ramade », sur www.figaroandco.fr (consulté le 11 septembre 2017)
  5. « Une très belle performance d'acteurs », ladepeche.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 11 septembre 2017)
  6. « «Carmina» comble le Zénith », ladepeche.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 12 septembre 2017)
  7. « «Casanova l’indécent», la nouvelle comédie musicale de Gilles Ramade », ladepeche.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 12 septembre 2017)
  8. « Comédie musicale «Un Taxi pour Broadway» au TMP », ladepeche.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 12 septembre 2017)
  9. « Maestro Furioso revient au Casino Théâtre Barrière de Toulouse », ladepeche.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 12 septembre 2017)
  10. « Spectacle "Led Zep 129" à Pibrac : un opéra rock pour dénoncer la folie d'Hitler - France 3 Occitanie », France 3 Occitanie, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 12 septembre 2017)
  11. « Piano furioso », in 88 notes pour piano solo, Jean-Pierre Thiollet, Neva Éditions, 2015, p. 219-220. (ISBN 978-2-3505-5192-0)
  12. « «Piano furioso» s'invite en Ségala », ladepeche.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 12 septembre 2017)
  13. « Toulouse. "L'inattendu" une histoire de famille », ladepeche.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 11 septembre 2017)
  14. « [Rencontre] Cinéma : la Toulousaine Anna Ramade est la voix de Noa dans la Fée Clochette », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 11 septembre 2017)
  15. « Victoires de la musique classique : Elsa Dreisig, talentueuse insoumise… », ladepeche.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 11 septembre 2017)
  16. Pascal Alquier, « Gilles Ramade : «La mobilisation et le résultat m'ont vraiment étonné!» », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 13 février 2018)
  17. https://www.ladepeche.fr/article/2014/09/24/1957642-casting-pour-sa-majeste-des-mouches.html

Liens externes[modifier | modifier le code]