Gilles Fontaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gilles Fontaine
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Distinctions

Gilles Fontaine, né le à Lévis[1] et mort le [2], fut professeur d'astrophysique à l'Université de Montréal au Québec (Canada).

Biographie[modifier | modifier le code]

Travaux[modifier | modifier le code]

Les travaux de Gilles Fontaine portent principalement sur les étoiles naines blanches, les étoiles sous-naines et sur l'astérosismologie, science qui s'occupe d'interpréter les variations d'intensité lumineuse de certaines étoiles pulsantes (ou vibrantes), permettant ainsi de sonder leur structure interne. En particulier, il montrera que les naines blanches peuvent servir de bancs d'essai pour les théories d'équation d'état, de coefficient de transport et de transition de phase solide/liquide à une très haute densité. Avec ses collaborateurs, Gilles Fontaine est devenu un scientifique de renom dans le domaine de l'astérosismologie, et contribue à la découverte et à l'analyse de nombreuses étoiles pulsantes. L’astéroïde 2010 GF153, découvert en , est nommé en son honneur « (400811) Gillesfontaine »[3],[4].

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Les Prix du Québec - le récipiendaire Gilles Fontaine », sur www.prixduquebec.gouv.qc.ca (consulté le 6 novembre 2019)
  2. « «In memoriam»: Gilles Fontaine », UdeMNouvelles,‎ (lire en ligne, consulté le 6 novembre 2019)
  3. « Un astéroïde est nommé en l’honneur de l’astrophysicien Gilles Fontaine | CRAQ » (consulté le 6 novembre 2019)
  4. ASTROLab du parc national du Mont-Mégantic, « Gilles Fontaine | Astronomes », sur Le Canada sous les étoiles, (consulté le 6 novembre 2019)
  5. « Prix Acfas Urgel-Archambault », sur http://www.acfas.ca (consulté le 11 décembre 2017)
  6. « Membres », sur Société royale du Canada
  7. « Québec Science » (consulté le 11 juin 2019)
  8. « Université de Montréal » (consulté le 11 juin 2019)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]