Gilles Ehrmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ehrmann.
Gilles Ehrmann
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
Nationalité
Activité

Gilles Ehrmann (Metz, - [1]) est un photographe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Gilles Ehrmann se réfugie avec sa mère à Avignon, où il souvient de ses débuts au théâtre (il joue dans Werther et est figurant dans Carmen).

De 1946 à 1949, il étudie à l’École nationale supérieure des Arts décoratifs de Paris. Il fonde une troupe de théâtre d’avant-garde appelée Ceux-là. De ces années remontent sa rencontre avec le surréalisme, au travers des amis de Jacques Herold, en particulier le poète Ghérasim Luca, avec qui il collabora à plusieurs publications.

Il commence un film, jamais achevé, La rue plage, en 16 mm, dont il est producteur, scénariste et metteur en scène.

1950 marque ses débuts en photographie; il travaille avec un appareil grand-format, le Thornton Picard. Il entreprend son livre Provence noire. Il fait des portraits (Picasso, Chagall, etc.) pour l'hôtel La Colombe d'or à Saint-Paul de Vence. Il rencontre André Verdet.

En 1958, il rencontre Jacques Dumons, directeur artistique du magazine Réalités, ce qui lui permet de démarrer une collaboration régulière pour ce magazine (reportages La Jalousie, La mère de famille, etc.). Il débute aussi une collaboration avec la revue L'Architecture d'aujourd'hui grâce à André Bloc.

Pour Réalités, il réalise trois reportages sur le théâtre, qu'il a redécouvert grâce au chorégraphe Maurice Béjart.

Il entreprend en 1960 avec Jean-Pierre Sudre un important travail pour le groupe Esthétique industrielle à la demande d'EDF.

Il effectue en 1962 un grand voyage en Laponie finlandaise.

Son livre majeur, Les Inspirés et leurs demeures constitue un reportage photographique très recherché des collectionneurs, consacré aux réalisations relevant de l'art brut.

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1963, Prix Nadar pour Les inspirés et leurs demeures.

Collections[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

premières
  • 1951, Provence Noire, Tourrettes-sur-Loup
  • 1960, Inspirés et leurs demeures, galerie Les deux Iles, Paris
  • 1965, Rétrospective au Théâtre de la Maison de la Culture à Caen
dernières
  • 2009, Galerie Verdeau, Paris (exposition collective)
  • 2005, Palais du Tau, Reims (exposition collective)

Cinéma[modifier | modifier le code]

En 1990, Patrick Van Antwerpen a tourné un documentaire sur Gilles Ehrmann.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Provence Noire, texte d’André Verdet, couverture originale de Picasso, éditions Cercle d’Art, 1955
  • De Saint-Paul-de-Vence, texte d’André Verdet, éditions Pierre Cailler, 1956, avec un photomontage de Jacques Prévert
  • Gens d’U.R.S.S., éditions Cercle d’Art
  • Crier taire sourire fou, texte de Ghérasim Luca, 1961
  • Œdipe Sphinx, texte de Ghérasim Luca
  • Les Inspirés et leurs demeures, éditions Le Temps, 1962, ASIN B0014WM14G, préface d’André Breton (Prix Nadar), reportage sur les décors oniriques conçus par Adolphe-Julien Fouéré, Frédéric Séron, Gaston Chaissac, Hippolyte Massé, Joseph Marnin, Alphonse Wallart, le Meunier de Lacoste et le Facteur Cheval.
  • Faire un pas, éditions Hazan, 1993, (ISBN 978-2850253270)
  • 42 rue Fontaine : L’Atelier d’André Breton, texte de Julien Gracq, éditions Adam Biro, 2003, (ISBN 978-2876603745)
  • Les révoltés du merveilleux, avec Charles Soubeyran et Robert Doisneau, éditions Le Temps qu’il fait, 2004, (ISBN 978-2868534170)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Terre d’Images, numéro 11, 1965
  • Gilles Ehrmann par Jacques Veuillet, 1962
  • Gilles Ehrmann, par Jean Clay, Techniques graphiques, numéro 58, 1965
  • La Villa Bloc de Claude Parent. Architecture et sculpture. Editions Imbernon, Marseille, 2011, par Jean-Lucien Bonillo. Photographies de Gilles Ehrmann et croquis de Claude Parent. EAN 9782919230020

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]