Gilles Barbier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barbier.
Gilles Barbier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité
plasticien

Gilles Barbier de Preville ou Gilles Barbier, né le à Port-Vila au condominium des Nouvelles-Hébrides (aujourd'hui Vanuatu), est un artiste contemporain et plasticien français qui vit et travaille à Marseille.

Biographie et parcours artistique[modifier | modifier le code]

Arrivé en France à sa majorité, Gilles Barbier s'inscrit à la faculté de lettres d'Aix-en-Provence (université de Provence) puis rentre aux beaux-arts à Marseille-Luminy.

Dans cette ville, il participe en 1992 à l’émergence de la Friche Belle de Mai via la création d’Astérides, structure de résidence d’artistes[1].

Il est découvert alors qu'il réalise à la gouache des copies en grand format de pages de dictionnaire (texte et illustrations). Cette sorte d'exercice, ou de punition après un manque d’inspiration, génère une œuvre atypique.

Les techniques de l'artiste sont diverses : sculpture, dessin, photographie, moulage, la plupart du temps dans des grands formats ou des installations. Ennemi de la logique et des vérités définitives, son œuvre s'articule autour des principes du doute, de l'ambivalence et de la multiplicité des significations. Son travail n'est pas défini comme critique ni problématique, mais plutôt comme une multitude de possibilités.

Gilles Barbier a créé toute une famille de clones en cire à sa propre image qui proposent, sous la forme burlesque, une méditation sur le corps. S'il utilise toujours son propre corps, la raison en est avant tout technique : il l’a toujours sous la main. Le moulage lui permet ensuite de ne pas avoir à interpréter[2].

Son travail fait référence à la bande dessinée ou la science-fiction (formes d'art partagées) ainsi que la peinture et la philosophie (disciplines valorisées)[3].

Gilles Barbier expose son travail depuis 1995 en France, en Allemagne, aux Pays-Bas ou encore en Autriche et aux États-Unis. Il a été nominé pour le prix Marcel-Duchamp en 2005. Son œuvre a depuis bénéficié d’expositions monographiques majeures (en 2006 au Carré d'art de Nîmes, en 2008 avec l’exposition « Le Cockpit, le Vaisseau, Ce que l’on voit depuis le hublot », à l’espace Claude Berri) et de participations à des expositions importantes en France et à l’étranger (« La Force de l'art #2 » en 2009, « Vraoum », art contemporain et bande dessinée en 2009 et « Tous cannibales » en 2011 à La Maison rouge). Il participe en mai 2011 à l’exposition Paris-Delhi-Bombay au centre Georges-Pompidou, où il présente une vaste installation sous le titre The game of life[4].

Citation[modifier | modifier le code]

« J'essaie d'alcooliser le langage ; j'essaie de le bourrer, le faire brouter, le mâchouiller. Dans mes dessins ou mes sculptures, j'aime l'idée d'émulsion. »

— in catalogue de l'exposition au Carré d'art de Nîmes en 2006

Œuvres (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Comment mieux guider notre vie au quotidien 1995 - Vêtements, bois peint, papier, dimensions variables, Collection MJS, Paris
  • Le Pied tendre 1995 - Techniques mixtes Dimensions variables Courtesy Georges-Philippe & Nathalie Vallois, Paris
  • L'Orgue à pets 1996 - Techniques mixtes, Dimensions variables Réalisé avec le concours du Cirva, Marseille, Collection Holdart, Courtesy Jean Albou conseil, Paris
  • Clone femelle 1999 - Cire, 170 x 65 x 30 cm, Collection privée, Paris
  • Polyfocus 1999 - Cire, vêtements, résine, techniques mixtes, dimensions variables, collection MNAM, Centre Georges Pompidou, Paris
  • L'Ivrogne, 1999-2000 - Mannequin en cire, assemblage d’objets, 600 × 300 × 300 cm, collection MAC/VAL, musée d’art contemporain du Val-de-Marne[5]
  • Les Parasites 2000 - Technique mixte, dimensions variables, Collection particulière, Athènes
  • Produit dérivé 2000 - Cire, vêtements, technique mixte, 190 x 51 x 28 cm, Collection privée, Paris
  • The dog 2001 - Cire, vêtements, résine, encre sur papier, 172 x 75 x 40 cm, Collection privée, États-Unis
  • Aaaah ! 2001 - Cire, résine, 190 x 240 x 105 cm, Collection Katia Lazarew, Paris
  • Candidat à l'immigration 2002 - Technique mixte, 165 x 105 x 85 cm, Collection particulière Courtesy galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois
  • Paysage Mental (Loch Ness) 2003 - Technique mixte, dimensions variables Courtesy Galerie G.-P. & N. Vallois, Paris
  • Sans Titre (méga maquette), 2006 - Technique mixte sur papier. 15 éléments chacun 112 x 105,2 cm, collection Claude Berri, Paris
  • La Révolution à l'envers, 2007 - Technique mixte, cire, cheveux, vêtements, bois. 310 h x 210 x 170 cm. Le Cockpit, 2007. Technique mixte, 309 h x 465 x 225 cm
  • Two Worm Holes, 2007 - Gouache sur papier. 140 x 250 cm
  • Rubber landscape, 2007 - Acrylique sur calque polyester, 2 éléments : chacun 140 × 250 cm, Galerie G.-Ph. & N. Vallois
  • Sans titre (Le Terrier), 2009 - Gouache sur papier, 6 éléments : chacun 123 × 189 cm, Galerie G.-Ph. & N. Vallois

Principales expositions[modifier | modifier le code]

  • Galerie municipale Julio-González, Arcueil, 2018
  • « Écho Système », exposition monographique, Friche Belle de Mai, Marseille, 2015
  • Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois[6], Paris, 2013
  • « Six Short Stories of the Dice Man », galerie Vallois (Project Room), Paris, 2012
  • « There is no Moon without a Rocket », galerie Vallois, Paris, 2010
  • « Le Cockpit, le Vaisseau, ce que l'on voit depuis le hublot », espace Claude Berri, Paris, 2008
  • Galerie Vallois, Paris, 2007[7]
  • Carré d'Art, musée d'art contemporain de Nîmes, commissaire : F. Cohen, 2006
  • Exposition des nominés du prix Marcel-Duchamp, Foire internationale d'art contemporain de Paris, 2005
  • Kunstverein Freiburg, Fribourg, 2004
  • Galerie Vallois, Paris, 2003
  • « Le bénévolat dans l'action », galerie Vallois, 2001
  • « Pique-nique au bord du chemin », musée d'art contemporain de Marseille, 2001
  • « One Man Show », galerie Vallois, 2000
  • « La meute des clones transchizophrènes », musée de l'abbaye Sainte-Croix, Les Sables-d'Olonne, 2000
  • « Copywork », commissaire : Diana C. du Pont, Santa Barbara Museum of Art, Santa Barbara
  • « Clones », Henry Art Gallery, Seattle, 1999
  • « Environnements corrigés », Espai Lucas, Valence, 1999
  • « Hyper désir », galerie Vallois, 1999
  • « Aux armes, etc. », Kunstlerwerkstatt, Munich, 1998
  • « L'Autre », 4e Biennale de l'art contemporain de Lyon, 1997
  • « Containerize », Kunst-Werke, Berlin 1997
  • « Les Pages Roses : Eine Kopie der Welt von A-Aa », Offenes Kulturhaus, Linz, Autriche, 1996
  • « Comment mieux guider notre vie au quotidien », galerie Vallois, Paris, 1995

Autres expositions[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]