Gilduin de Dol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gilduin de Dol
Fonction
Archevêque
-
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Père
Fratrie
Autres informations
Étape de canonisation

Gilduin ou Gelduin de Dol (né à Combourg vers 1052, mort à Chartres le 27 janvier 1077) est un noble breton qui fut archevêque élu de Dol, puis proclamé saint après sa mort.

Origine[modifier | modifier le code]

Gelduin nait dans la puissante famille féodale des seigneurs de Combourg. Il est le fils de Riwallon de Dol et d'Aremburge du Puiset, fille de Gelduin vicomte de Chartres[1]. Un de ses oncles paternels Junguénée (mort vers 1049), fut archevêque de Dol-de-Bretagne et un de ses frères, Guillaume, sera plus tard abbé de l'abbaye Saint-Florent de Saumur.

Il devient diacre en 1072 et chanoine alors que le clergé séculier breton est dans une profonde décadence. L'archevêché de Dol est entre les mains de Juhel ou Juthaël qui a acheté son siège au duc Alain III de Bretagne vers 1039 qui vit comme un seigneur féodal laïc et qui dilapide les biens de son diocèse .

Le clergé breton intervient auprès du pape Grégoire VII qui le dépose et Gilduin issu de la plus puissante lignée de la région est élu évêque de Dol du fait de sa piété et de la pureté de ses mœurs. Il proteste contre ce choix du fait de son jeune âge et de son inexpérience et le clergé décide d'en référer au souverain pontife.

Gilduin part alors pour Rome accompagné d'Éven l'abbé de Saint-Melaine de Rennes. Parvenu devant le pape, il propose à ce dernier qu'Éven devienne archevêque à sa place, le pontife approuve son choix et consacre Éven. Sur le chemin du retour Gilduin veut faire à pied un pèlerinage à Chartres d'où est originaire sa famille maternelle. Pris d'une forte fièvre, il meurt âgé de 25 ans le dans l'abbaye Saint-Père-en-Vallée près de Chartres et il est inhumé dans le chœur de l'église abbatiale. Il est ensuite reconnu comme le saint patron des pèlerins et fêté le 27 janvier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Brand'Honneur, Manoirs et châteaux dans le comté de Rennes (XIe-XIIe siècles)' PUR Rennes (2001) (ISBN 2 86847 5612) p. 273

Source[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire biographique sous la direction de Jean-Loup Avril 321 Malouins, Les portes du Large, 2004 (ISBN 291461215X) p. 116.