Gilbert Westacott Reynolds

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gilbert Reynolds
Biographie
Naissance
Décès
(à 71 ans)
Drapeau de l'Eswatini Mbabane Eswatini
Nom de naissance
Gilbert Westacott Reynolds
Abréviation en botanique
ReynoldsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinction

Gilbert Westacott Reynolds, né le à Bendigo en Australie, décédé le (à 71 ans) à Mbabane en Eswatini, est un botaniste sud-africain.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Gilbert Reynolds arriva à Johannesbourg avec ses parents en 1902, où son père commença une entreprise d'opticien. Il reçut une éducation au St John's College où il fut Victor ludorum. Après le déclenchement de la Première Guerre mondiale, il s'est enrôlé et a fait son service actif dans le sud-ouest de l'Afrique et à Nyassaland avec le rang de capitaine. Ayant reçu une qualification d'opticien, il rejoint l'entreprise de son père en 1921. Reynolds développe un vif intérêt pour les bulbes et plantes succulentes d'Afrique du Sud à cette époque. Quand il a pu commencer à pratiquer dans son propre pays vers 1930, il a voyagé et a progressivement réduit ses intérêts à l'Aloès[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Reynolds fut guidé dans les premiers stades de sa recherche par le Dr I. C. Verdoorn et le Dr R. A. Dyer de l'institut de recherche botanique de Pretoria, plus tard, il devient une autorité dans le domaine de l'Aloès et a une connaissance approfondie du terrain et de la culture. Pour rassembler du matériel pour son livre, il explore l'ensemble du pays, collecte des spécimens, collecte des données et prend des photos des plantes dans leurs habitats naturels.

Le Général Smuts en personne, un collectionneur passionné et botaniste expérimenté, a écrit la préface du livre. Avant la publication des travaux de Reynolds, aucun guide complet de l'aloès n'a été compilé, sauf pour les divers écrits et monographies qui couvrent pas complètement le sujet. Il passa quatre semaine à Kew jusqu'à fin 1960, pour vérifier la taxonomie, les spécimens types et les identifier[1].

Publications[modifier | modifier le code]

  • The Aloes of South Africa - G.W. Reynolds (Johannesburg, 1950)
  • Les Aloes de Madagascar - G.W. Reynolds (Tananarive, 1958)
  • The Aloes of Tropical Africa and Madagascar - G.W. Reynolds (Cape Town, 1966)

Il publia beaucoup d'articles populaires dans African Wild Life détaillant ses missions de collecte dans des endroits aussi éloignés que le Somaliland, l'Érythrée, l'Éthiopie et Madagascar, ainsi que de nombreux articles scientifiques dans des revues botaniques concernant l'aloès. Après sa mort, sa collection d'aloès fut transporté au Mlilwane Game Sanctuary en Eswatini, avec un certain nombre qui allèrent à l'institut national de botanique à Pretoria.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) G. Germishuizen et G. F Glen, Botanical explorations of southern Africa, Pretoria, National Biodiversity Institute S A N B I, (lire en ligne), p.359–361.
  • Standard Encyclopaedia of Southern Africa vol. 9 (NASOU 1973) (ISBN 0-625-00325-X)
  • Botanical Exploration of Southern Africa Mary Gunn and LE Codd (Balkema 1981)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Reynolds est l’abréviation botanique standard de Gilbert Westacott Reynolds.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI