Gilbert Laffaille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gilbert Laffaille est un chanteur français né à Paris le .

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine ariégeoise du côté paternel (Tarascon-sur-Ariège) et corse du côté maternel, Gilbert Laffaille est né à Paris et il passe son enfance à Neuilly-sur-Seine, ville dont il ne gardera pas un bon souvenir, (d'où sa chanson Neuilly blues...).

Il fait des études de Lettres Modernes à l'Université de Nanterre et devient professeur de français en 1971. Il enseigne quelques années à l'Ecole Active de Saint-Cloud puis découvre le monde en travaillant dans l'agence de voyage Asie Tours: il est accompagnateur touristique en Asie, Indonésie, Moyen-Orient et Extrême-Orient. Un souvenir de ces voyages se retrouvera plus tard dans sa chanson Petites filles de Chiang-Maï (1983), évocation sensible du tourisme sexuel.

Il commence sa carrière d'auteur-compositeur-interprète en présentant ses premières chansons au cabaret Chez Georges, dans le Quartier latin à Paris. Ces chansons, abandonnées par la suite, ne seront pas enregistrées. Il se fait connaître quelques années plus tard au Centre Américain du Boulevard Raspail à Paris, lors des soirées "Hootenanny", grande scène ouverte de l'époque où débutèrent également Dick Annegarn, Hervé Cristiani, Geneviève Paris, Allan Stivell, Roger Mason, Steve Waring, Eric Kristy, les guitariste Jack Ada et Michel Haumont et de nombreux autres artistes . Il y chante ses premières chansons connues, notamment Le Président et l'éléphant, dont le texte critique de façon plaisante les voyages africains du président français (Valéry Giscard d'Estaing). Cette chanson donnera son titre à son premier album Le Président et l'éléphant, sorti en 1977.

Gilbert Laffaille se produit au Printemps de Bourges en 1978 en première partie de Jean-Roger Caussimon. Son deuxième album reçoit le prix de l'Académie du Disque Français, premier d'une longue série: prix Raoul-Breton décerné par la Sacem, prix international Jeune chanson, prix de la presse internationale, grand prix du festival de Spa en Belgique (1980), et en 1994 grand prix de l'Académie Charles-Cros.

Il enchaîne les spectacles et les enregistrements (une douzaine d'albums entre 1977 et 2010), Théâtre Déjazet 1989, Théâtre Silvia Monfort (1994), Olympia (1995), Bataclan (1996) Auditorium Saint Germain des Prés 1999, signe des chansons avec d'autres artistes (Tom du Mali avec Romain Didier, J'irai chanter avec Michel Fugain...), et crée le fameux skontch (mi-sketch, mi-chanson Anomalies dans l'ego, Charlotte) .

En 1989, sa carrière prend une dimension internationale avec des spectacles au Japon, en Allemagne, Autriche, Suisse, Pologne, Tchécoslovaquie, Québec, Etats-Unis, Madagascar.

Ses chansons sont chantées par Francesca Solleville, Véronique Pestel, Chanson Plus Bi-fluorée, Jehan, Christiane Stephanski, Michel Avalon,le groupe Entre-Deux-Caisses, Claude Astier, Gérard Pierron, Françoise Kucheida, le groupe Vies à Vie, Guillermina Motta (Catalogne), Alessio Lega (Italie), Barbara Talheim (Allemagne), Fernando Marques (Portugal) et au Japon par les chanteuses Aoyama Keiko et Naomi.

Il publie deux recueils de textes aux éditions Christian Pirot: La ballade des pendules, préfacée par Claude Duneton (2001) et La tête ailleurs, préfacée par Philippe Delerm (2004).

En 2005 il perd son épouse et se retrouve contraint d'arrêter quelque temps. Il donne alors des lectures en public sur le thème de la poésie et de l'humour, notamment au Théâtre de La Vieille Grille à Paris, il publie deux albums pour la jeunesse: Comment, vous saviez pas ? avec des illustrations de Jean-Luc Allard (Editions des Grandes Personnes/Patrick Couratin) album inspiré par sa chanson Le gros chat du marché et un texte original Chacun son tour sur des images d'Henri Galeron (Editions des Grandes Personnes/Patrick Couratin).

En août 2011, il reçoit à Barjac le prix Jacques Douai, des mains de Jacques Bertin, en même temps que Nathalie Fortin qui l'accompagne au piano.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Doté d'une grande sensibilité, Gilbert Laffaille écrit souvent des chansons où l'on sent le plaisir de faire rimer et s'entrechoquer les mots (La faute à personne, La ballade des pendules , Toulé poulé, Histoire d'oeil, C.Q.F.D., Hamac et bananiers...). Il prend également plaisir à écrire des textes ironiques ou mordants, avec lesquels il dénonce les situations qui le révoltent (Neuilly Blues, Le président et l'éléphant, Dents d'ivoire et peau d'ébène, Corso fleuri, Interrogations écrites, Trucs et ficelles, Le gros chat du marché...) Enfin, il s'exprime quelques fois dans un registre poétique, intimiste et très personnel Tout m'étonne, Neige, La tête ailleurs, mais aussi dans celui de la fantaisie la plus débridée, flirtant avec l'absurde et le surréalisme: Un petit oiseau bleu, La sole à Filou, La java sans modération, Paris-Guingamp, Folie douce, Le grand glouton, Tango pollué, Monsieur Blanc, Les bigoudis par douze. Quelques rares fois il ose la gravité Le maître d'école, De l'autre côté du mur, Deux minutes fugitives, ou l'étrange La tour d'ivoire, La foire du trône, Les visiteurs d'Andromède, La fille aux yeux rouges.

Sur scène, il lui arrive de mêler à ses chansons des sketchs où l'humour le dispute à l'absurde ou à la parodie.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1977 : Le président et l'éléphant
  • 1978 : Nettoyage de printemps...
  • 1980 : Kaléidoscope (réédité en CD en 1989, avec en plus les 6 dernières chansons de Nettoyage de printemps)
  • 1981 : Live in Chatou (avec 3 titres inédits)
  • 1983 : Folie douce
  • 1985 : L'année du rat
  • 1988 : Travelling
  • 1994 : Ici
  • 1996 : Tout m'étonne (18 titres réenregistrés + 3 inédits)
  • 1998 : Introuvables (compilation période 1978-88, sans inédits)
  • 1999 : La tête ailleurs
  • 2003 : Dimanche après-midi (compilation avec au moins 4 inédits)
  • 2003 : Piano - Voix
  • 2010 : Gilbert Laffaille et Nathalie Fortin en public. (chansons et sketches enregistrées en public, en Suisse, fin novembre 2009). Tirage limité (cf son site)
  • 2013 : Le jour et la nuit nouvel album:douze chansons inédites: Traficom Musik/L'Autre Distribution, arrangements de Nathalie Fortin.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]