Gilbert Bonnemaison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bonnemaison (homonymie).

Gilbert Bonnemaison
Illustration.
Fonctions
Député (1981-1993)
Maire d’Épinay-sur-Seine (1967-1995)
Successeur Raoul Béteille
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Paris
Date de décès (à 77 ans)
Lieu de décès Haussez
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste
Profession Dessinateur industriel

Gilbert Bonnemaison, né le à Paris et mort le à Haussez (Seine-Maritime)[1], est un homme politique français membre du Parti socialiste.

Ancien maire d'Épinay-sur-Seine et député de Seine-Saint-Denis pendant 12 ans, Gilbert Bonnemaison est spécialiste des questions de sécurité. Son nom reste associé au rapport de la commission qu'il présida sur le sujet en 1982. Par suite de problèmes de santé, il a cessé ses activités en 1995. Il était dessinateur industriel et maire honoraire d'Épinay-sur-Seine.

Il organisa dans sa ville en 1971, à la demande de François Mitterrand, le Congrès d'Épinay, qui vit le futur président de la république prendre la tête du Parti socialiste[2]

Anciens mandats électifs[modifier | modifier le code]

Le rapport Bonnemaison[modifier | modifier le code]

Gilbert Bonnemaison présida la commission des maires sur la sécurité "Face à la délinquance : prévention, répression, solidarité" (décembre 1982). Le rapport de cette commission préconisait une coopération entre l’État et les collectivités territoriales pour mener des politiques de prévention s’appuyant sur le tissu associatif. Suivent la création du Conseil national de prévention de la délinquance (CNPD), et celles de conseils départementaux (CDPD) et communaux (CCPD). Le maire, président du CCPD, anime l’action des acteurs locaux de sécurité.

Gilbert Bonnemaison a été président de la commission des maires sur la sécurité en 1982, vice-Président du Conseil national de prévention de la délinquance de 1983 à 1987 puis membre du bureau jusqu’à sa dissolution en 1989. Il fut aussi vice-président avec André Diligent, le Sénateur-Maire de Roubaix, du Conseil national des villes.

Il fut fondateur et président, pendant plusieurs années, du :

Gilbert Bonnemaison est chevalier de la Légion d'honneur et officier de l’Ordre national du Mérite.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : https://fr.news.yahoo.com/afp/20080130/tpl-partis-ps-assemblee-securite-ee974b3_1.html
  2. Source : Quotidien Le Parisien, édition seine-Saint-Denis du 31 janvier 2008

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rapport de la Commission des maires pour la sécurité "Face à la délinquance : prévention, répression, solidarité", éd. La documentation Française, Paris, 1983.Lien vers le texte intégral du rapport