Gilbert Bawara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gilbert Bawara
Fonctions
Ministre togolais de la Fonction publique, du Travail et du Dialogue social [1]
En fonction depuis le
(7 ans, 5 mois et 7 jours)
Président Faure Gnassingbé
Premier ministre Victoire Tomegah Dogbé
Gouvernement Sélom Klassou I et II
Dogbé
Prédécesseur Gourdigou Kolani (Fonction publique)
Biographie
Nom de naissance Gilbert Badjilembayéna Bawara
Date de naissance (54 ans)
Lieu de naissance Siou
Nationalité Togolaise

Gilbert Bawara

Gilbert Badjilembayéna Bawara est un homme politique togolais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Siou[2], il est ministre de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales dans le gouvernement de Kwesi Séléagodji Ahoomey-Zunu[3]. Nommé le [4], il est reconduit à son poste le [5]. Depuis , il est devenu le ministre de la fonction publique, du travail et de la réforme administrative dans le gouvernement du Premier Ministre, Komi Sélom Klassou. Homme influent dans le cercle de Faure Gnassingbé (Chef de l'Etat togolais), Gilbert Bawara joue également le rôle du véritable porte-parole du gouvernement togolais.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ministre de la Fonction publique, du Travail, de l’Emploi, de la Réforme administrative, de la Sécurité sociale et de la Promotion du dialogue social de 2015 à 2019 puis Ministre de la Fonction publique, du Travail, de la Réforme administrative et de la Protection sociale de 2019 à 2020.
  2. Olivier A., « Selon Gilbert Bawara, le gouvernement n'a jamais proposé à l'opposition le partage des communes », sur afreepress.info, (consulté le ).
  3. Ministère français des Affaires étrangères, « Composition du gouvernement de la République togolaise », sur http://www.diplomatie.gouv.fr, (consulté le ).
  4. Jean-Claude Abalo, « Togo : un nouveau gouvernement sans ouverture et sans Pascal Bodjona », sur jeuneafrique.com, (consulté le ).
  5. « Remaniement au Togo : six nouveaux ministres entrent au gouvernement », sur jeuneafrique.com, Jeune Afrique, (consulté le ).