Gilbert Achcar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gilbert Achcar
Image dans Infobox.
Gilbert Achcar
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Gilbert Achcar (né le [1] à Beyrouth au Liban) est un chercheur franco-libanais et écrivain. Depuis 2007, il est professeur à la School of Oriental and African Studies de l'Université de Londres, donnant des cours sur les questions de développement et de relations internationales.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gilbert Achcar a vécu au Liban jusqu'en 1983, date de son arrivée en France. Jusqu'en 2003, il a été professeur de sciences politiques et de relations internationales à l'Université de Paris VIII. Il est ensuite parti poursuivre son travail au Centre Marc Bloch de Berlin.

Il contribue régulièrement au Monde diplomatique, Znet, Inprecor et l'International Viewpoint. Il est membre de l'Institut international de recherche et d'éducation.

Il a participé à l'élaboration d'un ouvrage sur la politique étrangère des États-Unis avec l'intellectuel américain Noam Chomsky.

Réception[modifier | modifier le code]

Les thèses de son livre Les Arabes et l'Holocauste sur l'importance de la Shoah en Israël, l'antisémitisme arabe et sur la situation politique ont été critiquées dans le milieu académique. Elles sont reçues défavorablement par Jeffrey Herf, qui a écrit que le livre sape ses vertus avec « des lectures superficielles, injustes et peu fiables de ceux avec qui il est en désaccord » et que de telles attaques ne contribuent pas à l'érudition[2].

Une critique plus sévère a été offerte par Matthias Küntzel, qui a décrit le livre comme « dans lequel un auteur de la gauche politique cherche à protéger les dogmes de l'antisionisme occidental de la réalité de l'antisémitisme arabe »[3].

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1999. La nouvelle Guerre froide : le monde après le Kosovo.
  • 1999 (dir.) The Legacy of Ernest Mandel.
  • 2003. Eastern Cauldron: Islam, Afghanistan, Palestine and Iraq in a Marxist Mirror, 2004 (L'Orient incandescent : le Moyen-Orient au miroir marxiste).
  • 2002, 2006. The Clash of Barbarisms: The Making of the New World Disorder (Le choc des barbaries : terrorismes et désordre mondial).
  • 2006 (dir.) The Israeli Dilemma: A Debate between Two Left-Wing Jews. Letters between Marcel Liebman and Ralph Miliband (Le dilemme israélien. Un débat entre Juifs de gauche).
  • 2007 (avec Michel Warschawski). The 33-Day War: Israel’s War on Hezbollah in Lebanon and its Consequences.
  • 2009 (avec Noam Chomsky), Perilous Power: The Middle East & U.s. Foreign Policy: Dialogues on Terror, Democracy, War, and Justice, Paradigm, (deuxième édition revue et augmentée).
  • 2007 Les Arabes et la Shoah. La guerre israélo-arabe des récits, Sinbad, Actes Sud.
  • 2012 Eichmann au Caire et autres essais, Essais, Documents, Actes Sud.
  • 2013 Le Peuple veut. Une exploration radicale du soulèvement arabe, Sinbad, Actes Sud.
  • 2015 Marxisme, orientalisme, cosmopolitisme, Sinbad, Actes Sud.
  • 2017 Symptômes morbides, la rechute du soulèvement arabe, Sinbad, Actes Sud.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Gilbert Achcar », Wikipedia,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. (en) « Not in Moderation », sur The New Republic, (consulté le ).
  3. (en) « Review of Gilbert Achcar's "The Arabs and the Holocaust" », sur CISA (consulté le ).