Gil Roman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gil Roman

Naissance (58 ans)
Alès
Activité principale Chorégraphe et danseur
Style Danse contemporaine
Lieux d'activité Suisse

Œuvres principales

L’Habit ne fait pas le moine (1995, Lausanne) Réflexion sur Béla (1997, Lausanne).

Gil Roman, né à Alès le 29 novembre 1960, est un danseur et chorégraphe français, directeur du Béjart Ballet Lausanne depuis 2007, succédant à Maurice Béjart.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gil Roman commence la danse à Montpellier à l’âge de sept ans. Il s’inscrit par la suite à l'« Académie Princesse Grâce de Monte-Carlo », avant de rejoindre le Centre International de Cannes. C’est en 1979 que le danseur intègre le Ballet du XXe siècle de Maurice Béjart.

Au début des années 1980, Gil Roman danse « Adagietto », puis, désormais, participe à toutes les œuvres de Béjart. Dès 1983, il est révélé par son personnage central dans « Messe pour le temps futur » et s’illustre par la suite dans « Dibouk », « Ring um den Ring », « Pyramide », « Le Mandarin merveilleux » ou « La Route de la soie ». Gil Roman est également un chorégraphe accompli, qui a notamment signé les chorégraphies « L’Habit ne fait pas le moine » (1995, Lausanne) et « Réflexion sur Béla » (1997, Lausanne).

Depuis 1993, Gil Roman est directeur-adjoint du Béjart Ballet Lausanne. Il succède à Maurice Béjart à la tête de ce dernier en 2007.

En 2014, la Fondation vaudoise pour la culture lui décerne son Prix du rayonnement.

Sources[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]