Guisbert Charles van Hogendorp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Gijsbert Karel van Hogendorp)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Guisbert Charles van Hogendorp
Gijsbert Karel graaf van Hogendorp, door Jean Francois Valois of Cornelis Cels.jpg
Le comte Guisbert Charles van Hogendorp (portrait attribué à Cornelis Cels ou Jean-François Valois).
Fonctions
Membre de la Seconde Chambre des États généraux
Ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
La HayeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Gijsbert Karel van HogendorpVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Membre de
Mouvement
Pro-gouvernement (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
Hester Clifford, épouse de Guisbert Charles van Hogendorp

Le comte (1815) Guisbert Charles van Hogendorp, né à Rotterdam le 27 octobre 1762 et mort à La Haye le 5 août 1834, est un homme d'État conservateur et ministre du Royaume uni des Pays-Bas.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guisbert Charles van Hogendorp est issu d'une vieille famille bourgeoise de Rotterdam anoblie en sa personne en 1815 avec le titre de comte et dont les ancêtres étaient bourgmestres et magistrats de Rotterdam et dirigeants de la VOC.

Il avait épousé en 1789 Hester Clifford issue d'une riche famille de bourgeois marchands d'Amsterdam, qui lui donna dix enfants.

Il commença ses études à Berlin et entra en 1785 à l'Université de Leyde d'où il sortit avec un diplôme en droit. Il devint ensuite "pensionnaire" de la ville de Rotterdam de 1788 à 1795, mais il était orangiste et la victoire des républicains le contraignit à démissionner.

Il fit partie du "triumvirat" qui fut chargé d'inviter le futur Guillaume Ier des Pays-Bas à devenir souverain du nouveau Royaume uni des Pays-Bas.

Il y fut ministre des affaires étrangères[1] du 7 décembre 1813 au 6 avril 1814[2]. Il dirigea la commission chargée de rédiger la nouvelle constitution du royaume.

Ses écrits[modifier | modifier le code]

  • Specimen juridicum inaugurale de aequabili descriptione subsidiorum inter gentes foederatas, 1786.
  • Verhandeling over de noodzakelijkheid eener religie in den staat (Essais sur la nécessité d'une religion dans l'État), 1787.
  • De scheiding van Holland en België (De la scission entre la Belgique et le Hollande), 1830.

Source[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement de Guillaume Ie ; page wikipédia en néerlandais
  2. (nl) « Mr. G.K. graaf van Hogendorp », sur http://www.parlement.com (consulté le 12 mars 2016)