Gijang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gijang-gun
La centrale des pompiers à Jeonggwon
La centrale des pompiers à Jeonggwon
Noms
Nom Hangeul 기장군
Nom Hanja 機張郡
Nom Romanisation révisée Gijang-gun
Nom McCune-Reischauer Kijang kun
Administration
Pays Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Démographie
Population 103 784 hab. (2011)
Densité 476 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 15′ 00″ N 129° 13′ 18″ E / 35.250105, 129.221764 ()35° 15′ 00″ Nord 129° 13′ 18″ Est / 35.250105, 129.221764 ()  
Superficie 21 790 ha = 217,9 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corée du Sud

Voir la carte administrative de Corée du Sud
Gijang-gun

Géolocalisation sur la carte : Corée du Sud

Voir la carte topographique de Corée du Sud
Gijang-gun

Gijang est un district de la ville de Busan situé entre Haeundae et Ulsan en Corée du Sud.

Démographie[modifier | modifier le code]

La population du district a augmenté de façon constante depuis 1990, où elle s'établissait à 56 847. Elle atteignait en 2011 103 784 habitants et une densité de 476 hab. par km2.

Histoire[modifier | modifier le code]

Gijang apparaît la première fois sous son nom actuel dans les annales de l'an 757, pendant la Période Silla. À cette époque a été créé le hyeon de Gijang, une division du district de Dongnae. Cette division est indiquée dans le Samguk Sagi.


Plusieurs repères historiques se trouvent dans le district tels que :

  • Le temple bouddhiste de Jangansa construit par Wonhyo au VIIe siècle
  • La forteresse de Gigang du XIVe siècle
  • Une forteresse japonaise datant de la Guerre Imjin en 1590.

Géographie[modifier | modifier le code]

Gijang est le plus rural des districts de Busan et se compose principalement de terrains vacants et agricoles. Environ 156,7 des 217,9 kilomètres carrés sont non utilisés ou sont des forêts. Le terrain est principalement vallonné.

Attractions touristiques[modifier | modifier le code]

Haedong Yonggungsa

Temples Bouddhistes[modifier | modifier le code]

  • Le Temple de Jangansa avait été brulé pendant la guerre Imjin, mais il a été remanié en l'an 8 de l'ère Injo (1631), puis reconstruit par le grand prêtre Tae Ur en 1639, et encore une fois en l'an 5 de l'ère Hyojong, Wonjong, Hangneung.
  • Le Temple Haedong Yonggung est singulièrement situé au bord de la mer du Japon alors qu'habituellement les temples sont enraciné profondément dans les montagnes.
  • Le Temple d'Anjeoksa qui avait été détruit lors de la guerre Imjin détient la peinture de Jijangsiwang qui est le bien culturel numéro 29 sur la liste de la municipalité et la peinture de Amita Geungnak Hoesangdo.

Les 8 attractions de Gijang[modifier | modifier le code]

  • Dareumsan est une montagne imposante située au milieu du Gijang-gun et le premier site pittoresque sur la liste des huit attractions de Gijang.
  • Jukdo est une petite île proche du village de Yeonhwa-ri. C'est la seule île de Gijang. Son nom n'est pas dû à sa forme mais au bambous.
  • La Plage de Ilgwang est située à Samseong-ri, Ilgwang-myeon.
  • Jangansa Gyegok est une vallée partant du Temple de Jangansa sur le flanc gauche de Bulgwangsan. Cette vallée a une eau cristalline glacée où les escargots des marais côtoient les grenouilles à ventre rouge, les écrevisses et les autres êtres vivants de ce biotope.
  • Hongyeon Pokpo est une cascade située sur la rivière Ungcheon. Elle est aussi appelée Mujigae pokpo soit cascade arc-en-ciel.
  • Sohakdae est une gigantesque falaise dominant Maehak-ri, Jeonggwan-myeon.
  • Sirangdae sont les rochers situés près de Sirang-ri, Gijang-eup, Gijang-gun. Sirang-ri est un village côtier de la mer du Japon.
  • La plage de Imnang est l'une des deux plages de Gijang. Le nom d’Imnang vient de la combinaison de la deuxième syllabe de chacun des deux mots utilisés par les gens du pays: songlim (belles forêts de pins) et parang (couleur argent vagues sous le clair de lune).

Économie[modifier | modifier le code]

Grâce à son emplacement le long de la côte de la mer du Japon, Gijang est connue comme un centre pour la production de divers types de fruits de mer. Il s'agit notamment des anchois et des algues brunes (miyeok).

Education[modifier | modifier le code]

Gijang accueille la nouvelle École internationale de Busan (en)(ko), pour laquelle le ministère de l'Éducation a récemment dépensé 46,9 milliards de won.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :