Gihef

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gihef
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (47 ans)
BelgiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Gihef.jpg

Jean-François Baudot dit Gihef est un auteur de bande dessinée belge, né le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Gihef passe une partie de son adolescence dans le sud de la France. Ses débuts comme dessinateur sont difficiles : Gihef vit de petits boulots avant qu’il ne fasse la connaissance du dessinateur Éric Lenaerts, qui le pousse à se diriger vers un dessin réaliste.

C’est l’éditeur Nucléa qui publie RIP Limited, son premier album. En 2004, il publie le thriller Enchaînés, scénarisé par Joël Callède aux éditions Vents d'Ouest, avant que le duo ne signe chez Dupuis la série Haute sécurité qui explore l'univers carcéral dans la veine de la série OZ[1].

Fin des années 2000, Gihef réalise des scénarios pour d'autres dessinateurs, notamment pour son mentor Eric Lenaerts avec Mister Hollywood et Skipper (co-scénarisé par le scénariste Callède) et avec Liverfool avec Damien Vanders et Crotales, spin-off de la série imaginée par Jean Dufaux Jessica Blandy, toujours sous le crayon du dessinateur Renaud Denauw[2].

En 2014, il scénarise une série de gags intitulée Ante Chris qui paraît chaque mois dans le Lanfeust Mag avec Aco au dessin. La même année, il cosigne le scénario de la série thématique Complot avec Alcante aux éditions Delcourt.

En 2015, il entame l'adaptation en BD des aventures d'OSS 117 d'après Jean Bruce, toujours en qualité de scénariste.

En 2016, pour Kennes éditions, il assure le scénario de l'adaptation de la série de romans jeunesse Justices, imaginée par Renaud De Vriendt.

En 2018, il imagine et dirige une nouvelle collection pour les Humanoïdes Associés : Sirènes et Vikings, dont les albums paraissent à partir de 2020. Il est le créateur de l'univers, inspiré de la mythologie Nordique, et assure l'écriture de deux tomes : "Écume de Nacre" et "La Sorcière des Mers du Sud".

Publications[modifier | modifier le code]

En tant que dessinateur [modifier | modifier le code]

  • RIP Limited - Aux éditions Nucléa² (2003)[3]
  • Enchaînés Saison 1- Aux éditions Vents d’Ouest (2004 à 2006)
  • Haute Sécurité - Aux éditions Dupuis (2007 à 2010)
  • Enchaînés Saison 2 - Aux éditions Vents d’Ouest (2010 à 2013)
  • Justices - Aux éditions Kennes (2016) (également scénariste)

En tant que scénariste[modifier | modifier le code]

  • Mister Hollywood- Aux éditions Dupuis (2009 à 2010)[4]
  • Skipper- Aux éditions Dupuis (2011)[5]
  • Liverfool - Aux éditions E.Proust (2012)[6]
  • Crotales - Aux éditions Dupuis (2014)[7]
  • D’encre et de sang- Aux éditions Sandawe (2014)
  • Complot - Aux éditions Delcourt (cosigné avec le scénariste Alcante[8]) (2014)
  • Greenwich Village - Aux éditions Kennes (2015)
  • OSS 117 - Aux éditions Soleil (2015)
  • Starfuckers - Aux éditions Kennes (cosigné avec le scénariste Alcante) (2017)
  • L'Envers des Contes - Aux éditions Kennes (2016 -2018)[9]
  • Dark Museum - Aux éditions Delcourt coll. Machination (cosigné avec le scénariste Alcante) (2017)
  • Sous la Surface - Aux éditions Kennes (2019)
  • Sirènes et Vikings - Aux éditions Humanoïdes Associés (également créateur et directeur de collection) (2020)
  • Monsieur Vadim - Aux éditions Bamboo (2021)

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Ce sont les éditions Vents D’Ouest, qui mirent en contact les auteurs Callède et Gihef, après que ce dernier envoya plusieurs projets comme auteur complet à la maison d’édition[10].
  • En 2008, à la suite d'un partenariat entre EuropaCorp et les éditions Glénat, un projet cinématographique de la série Enchainés devait être adapté par le cinéaste français Luc Besson[11]. Projet finalement abandonné[12].
  • Gihef fait partie du groupe « Boy’z Band Dessinée » aux côtés de Batem et Janry[13].
  • En 2008, il réalise un court métrage de 9 minutes où on pouvait y apercevoir son éditeur de chez Dupuis de l’époque : Daniel Bultreys[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]