Gigantopithecus blacki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gigantopithecus blacki
Description de cette image, également commentée ci-après
Professeur Friedemann Schrenk
avec la dent molaire de Gigantopithecus blackiIl s'agit en réalité d'un fragment de molaire correspondant à un quart environ de la taille de la molaire complète.
Classification
Règne Animalia
Classe Mammifères
Ordre Primates
Famille Hominidae
Sous-famille Ponginae
Genre  Gigantopithecus

Nom binominal

 Gigantopithecus blacki
Von Koenigswald, 1935

Gigantopithecus blacki est une espèce éteinte d'hominidés, appartenant au genre Gigantopithecus, ancien primate qui a vécu du Miocène supérieur au Pléistocène moyen.

Les seuls fossiles connus de G. blacki sont quelques dents et mandibules, trouvés dans des grottes en Asie du sud-est.

Restitution d'un gigantopithèque

Classification[modifier | modifier le code]

seconde reconstitution de Gigantopithecus blacki.

En se basant sur l'existence des molaires, on pensait jadis que G. blacki était un ancêtre de l'homme moderne. On considère maintenant qu'il s'agit d'une convergence évolutive et G. blacki est désormais classé dans la sous-famille des Ponginae, avec les orang-outans.

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Cryptozoologie et mythologie[modifier | modifier le code]

Les cryptozoologues, qui croient à l'existence du Yéti (ou « abominable homme des neiges ») et du bigfoot, émettent la théorie selon laquelle ces créatures seraient des spécimens G. blacki contemporains de l'Homme moderne, qui auraient été observés par les populations himalayennes historiques[1]. Les scientifiques, qui n'y croient pas, supposent que l'observation de fossiles de gigantopithèque (aujourd'hui perdus, et plus complets que les quelques dents et mandibules dont nous disposons) par ces populations dépourvues de connaissances scientifiques, a aussi pu donner naissance au mythe[2].

Liens externes[modifier | modifier le code]

References[modifier | modifier le code]

  1. Michael Alan Park, Biological Anthropology, Mayfield Publishing Co., 1996, (ISBN 1-55934-424-5), p. 177-178.
  2. (en) From the Teeth of the Dragon: Gigantopithecus Blacki sur [1]