Giangirolamo II Acquaviva d'Aragon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giangirolamo II Acquaviva d'Aragon
Biographie
Naissance
Décès
Activités

Giangirolamo II Acquaviva d'Aragon, né v. 1600 et mort en Catalogne le 26 juin 1665, 20e comte de Conversano, 3e duc de Noci, 12e Comte de San Flaviano, 7e duc de Nardò et comte de Castellana (en 1623) était un militaire et un homme politique italien du XVIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gianirolamo succéda à son père en 1626.

À l'été 1647, il fut envoyé par le roi de Naples pour dompter la révolte de Nardò et de Lecce, consécutive à la révolte de Masaniello à Naples du 7 juillet 1647. Après une médiation par l'évêque Pappacoda de Lecce, il envahit du 3 au 6 août 1647 les campagnes de Nardò avec 4000 hommes armés et fit arrêter et juger les chefs de la révolte. Il en profita pour éliminer quelques adversaires parmi lesquels l'archiprêtre Filippo Nuccio et 4 abbés, tous décapités le 20 août 1647.

Il fut surnommé le Guercio des Pouilles par les siens de par sa tendance à semer la discorde, mais son nom est aussi associé à la culture, car il fut le mécène des écrivains et des peintres. Parmi eux, Paolo Domenico Finoglia, peintre de l'école napolitaine, qui peignit dix toiles consacrées à la Jérusalem Libérée à sa demande. Ces toiles sont conservées à la Pinacothèque communale.

Cet homme riche, noble et intelligent avait déjà compris, en cette première moitié du XVIe siècle, que l'art pouvait être un moyen de communication efficace pour transmettre des messages (subliminaux) à ceux qui en bénéficiaient, entre autres les commissions religieuses à qui il imposait son jugement et sa volonté.

Il exerça plusieurs fois le ius primae noctis, à savoir que pour qu'il ne s'oppose pas à un mariage, la jeune mariée devait passer la première nuit de noces avec le comte. Ainsi, le premier fils qui naissait était probablement fils du comte et non du mari. Cette légende a survécu et c'est pourquoi les conversanesi se disent les fils du comte.

Il resta aux affaires jusqu'en 1655, année où il fut emprisonné par les dirigeant espagnols de Naples jusqu'à sa mort. Son épouse assura la régence et la ville devint le centre de la Renaissance.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Giangirolamo II Acquaviva d'Aragon est le fils de Giulio Antonio I Acquaviva d'Aragon et de Caterina Acquaviva d'Aragon.

Les ducs d'Atri[modifier | modifier le code]

Les parents de Girolamo II sont issus de deux branches de la même famille Acquaviva d'Aragon, issue des ducs d'Atri.

Antonio Aquaviva(†1395), 1e duc d'Atri, épouse
Ceccarella Cantelmo ; │ └─> Andrea Matteo I(†1407), 2e duc d'Atri, épouse
Caterina Tomacelli, fille de Giovannello Tomacelli, marquis d'Ancona ; │ ├─> Antonio, 3e duc d'Atri, épouse
Maria Orsini del Balzo, fille de Raimondello Orsini, prince de Taranto ; │ └─> Pierbonifacio(†1418), 4e duc d'Atri, épouse
Caterina Riccardi ; │ │ │ └─>Andrea Matteo II(†1443), 5e duc d'Atri, épouse
Isotta Sforza, fille de Francesco I, duc de Milan; │ └─> Giosia(†1462), 6e duc d'Atri, épouse en 3e noces
Antonella Migliorati di Fermo; │ └─>Giulio Antonio(1430-1481), 7e duc d'Atri, épouse en 2e noces
Caterina Orsini del Balzo; │ ├─>Giovanni Antonio(1457-1479), marquis de Bitonto; │ ├─>Andrea Matteo III(1458-1529), 8e duc d'Atri, épouse
│ │ Isabella Todeschini Piccolomini, fille de Antonio, 1e du d'Amalfi; │ │ │ ├─> ... │ │ │ └─>Giannantonio Donato(1490-1554), 9e duc d'Atri, épouse
Isabella Spinelli(°1500), fille de Giambattista, comte de Cariati ; │ │ │ └─>Giangirolamo I(1521-1592), 10e duc d'Atri, épouse
│ │ Margherita Pio(°1525), fille d'Alberto III, seigneur souverain de Carpi ; │ │ │ ├─>Alberto(1545-1597), 11e duc d'Atri, épouse
│ │ Beatrice de Lannoy, fille de Horace, prince de Sulmona; │ │ │ ├─>Giulio(°1546), cardinal; │ │ │ ├─>Giannantonio(†1572), mort au combat à Corfou; │ │ │ └─>Adriano, 18e comte de Conversano, épouse
│ │ Isabella Caracciolo; │ │ │ └─>Giulio Antonio I(† 1623), 19e comte de Conversano et 2e duc de Noci. │ └─>Belissário, 1e duc de Nardò, épouse
Sveva Sanseverino, fille de Girolamo, prince de Bisignano ; │ └─>Gian Bernardino, 2e duc de Nardò, épouse
Giovanna Gaetani d'Aquila d'Aragona, fille de Onorato, duc de Trajeto, comte de Fondi; │ └─>Francesco, 3e duc de Nardò, épouse
Isabella Branai Castriota, fille de Alfonso Castriota Scanderbegh, marquis de la Tripalda ; │ └─>Giovanni Bernardino II, 4e duc de Nardò, épouse
Anna Loffredo , fille de Ferdinando, 1e marquis de Trevico ; │ └─>Belisario II, 5e duc de Nardò, épouse
Porzia Pepe ; │ └─>Caterina(† 1636), , 6e duchesse de Nardò

Descendance de Girolamo II[modifier | modifier le code]

Giangirolamo II Acquaviva d'Aragon, épouse
│ comtesse Isabella Filomarino (1600-79), baronne de Castellabate et fille de Tommaso Filomarino, 1e prince della Rocca d'Aspro. │ └─> Cosimo (†1665), 8e duc de Nardò, épouse
Caterina di Capua (1626-1691), fille de Fabrizio, prince della Riccia et comte d'Altavilla; │ ├─> Giangirolamo (†1680), 9e duc de Nardò, épouse
Aurora Sanseverino (1667-1727), fille de Carlo Maria 9e prince de Bisignano; │ └─> Giulio Antonio (†1691), 10e duc de Nardò, duc de Noci, comte de Castellana, Conversano et San Flaviano épouse
Dorotea (†1714), fille de Giosia, 14e duc d'Atri (1631-79); │ └─>Giulio Antonio (1691-1746), 11e duc de Nardò, épouse
Maria Teresa Spinelli (1693-1768), fille de Carlo, 6e prince de la Tarsia; │ └─>Giovanni Girolamo (†1777), 12e duc de Nardó, épouse
Maria Giuseppa Spinelli (1723-1757), fille de Francesco Spinelli 7e prince de Scalea; │ └─>Giulio Antonio (1742-1801), 13e duc de Nardó, épouse
Teresa Spinelli (1759-1834), fille d' Antonio II Spinelli, 8e prince de Scalea; │ ├─>Carlo │ └─>Giangirolamo (1786-1848), 23e duc d'Atri, épouse
Maria Giulia Colonna (°1783), fille d' Andrea, prince de Stigliano; │ ├─>Giulio Antonio (†1836) │ └─>Luigi, 24e duc d'Atri (1812-1898), épouse
Giulia Milazzi di Casalaspro (1828-1863) │ ├─>Giulio Antonio, duc de Casalaspro et Pietragalla épouse
Rosa Labonia (°1849) │ ├─>Francesco, 16e duc de Nardò (1851-1894), épouse
│ │ Maria Zunica, 10e princesse de Cassano et 8e duchesse d'Alessano │ │ │ └─>Giulia(1887-1972), 25e duchesse d'Atri, 17e duchesse de Nardò, 41e comtesse de Conversano │ ├─>Girolamo, duc de Casalaspro (1852-1911), épouse
Giulia Lefèvre (°1862) │ └─>Alberto, 11e duc de Noci (1856-1925), épouse
Maria Clementina, comtesse Mocenigo (†1908)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Vittorio Zacchino : Le rivolte del 1647 a Lecce e a Nardò ed.Panico Galatina (LE), 1997.
  • A. Spagnoletti, G. Patisso : Giangirolamo II Acquaviva. Un barone meridionale nella crisi del Seicento (dai memoriali di Paulo Antonio de Tarsia 1619-1665), Conversano, Mario Congedo editore, 1999.