Gianfranco Contini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Contini.

Gianfranco Contini, né à Domodossola le 4 janvier 1912 et mort à Domodossola le 1er février 1990, est un critique littéraire et philologue italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de la faculté des lettres de Pavie en 1933, il poursuit ses études à Turin l'année suivante avec Santore Debenedetti et entre en contact avec quelques jeunes intellectuels qui seront très influents aux éditions Einaudi : Massimo Mila, Leone Ginzburg, et Giulio Einaudi lui-même.

Contini s'installe en 1934 à Paris, où il suit les cours du médiéviste Joseph Bédier et demeure jusqu'en 1946. Il travaille ensuite pour l'Accademia della Crusca à Florence et enseigne la littérature française à Pise. C'est à cette époque qu'il commence à travailler avec Montale et à collaborer au magazine Letteratura.

En 1938, il est nommé professeur de philologie romane à Fribourg. Après avoir enseigné à des Italiens réfugiés en Suisse pendant la guerre, il reprend son enseignement à l'université de Fribourg. En 1952, il est nommé professeur de philologie romane de la faculté d'une école d'enseignants. Il est ensuite professeur de langue et littérature espagnoles et philologie romane à la faculté des lettres de l'université de Florence, puis à l'École normale supérieure de Pise.

Il était membre de l'Académie des Lyncéens, président de la Società Dantesca et associé étranger de l'Académie des inscriptions et belles-lettres.

Il continue à écrire malgré les rumeurs de mauvaise santé. Il retourne à sa ville natale, Domodossola, en 1985 et y meurt dans la Villa San Quirico, cinq ans après.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Dante Alighieri, Rime, à charge de G. Contini, Turin, Einaudi, 1939
  • Un anno di letteratura, Florence, Le Monnier, 1942; Esercizi di lettura, Turin, Einaudi, 1974
  • Poeti del Duecento, à charge de G. Contini, Milan-Naples, Ricciardi, 1960
  • Letteratura dell'Italia unita 1861-1968, à charge de G. Contini, Florence, Sansoni, 1968
  • Francesco De Sanctis, Scelta di scritti critici e ricordi, à charge de G. Contini, Turin, Utet, 1969
  • Varianti e altra linguistica, Turin, Einaudi, 1970
  • Introduction à Carlo Emilio Gadda, La cognizione del dolore, Turin, Einaudi, 1970
  • Un'idea di Dante, Turin, Einaudi, 1970
  • Altri esercizi (1942-71), Turin, Einaudi, 1972
  • Roberto Longhi, Da Cimabue a Morandi, à charge de G. Contini, Milan, Mondadori, 1973
  • Una lunga fedeltà. Studi su Eugenio Montale, Turin, Einaudi, 1974
  • Letteratura italiana del Quattrocento, à charge de G. Contini, Florence, Sansoni, 1976
  • Letteratura italiana delle origini, à charge de G. Contini, Florence, Sansoni, 1978
  • Letteratura italiana del Risorgimento 1789-1861, à charge de G. Contini, Florence, Sansoni, 1986
  • Ultimi esercizi ed elzeviri, Turin, Einaudi, 1987
  • Breviario di ecdotica, Turin, Einaudi, 1990
  • Poeti del Dolce Stil Novo, à charge de G. Contini, Milan, Mondadori 1991
  • Racconti della Scapigliatura piemontese, à charge de G. Contini, Turin, Einaudi, 1992
  • La letteratura italiana Otto-Novecento, à charge de G. Contini, Milan, Rizzoli, 1998
  • Postremi esercizi ed elzeviri, Turin, Einaudi, 1998
  • Poesie, a charge de Pietro Montorfani, Turin, Aragno, 2010

Sources[modifier | modifier le code]