Gian Carlo Passeroni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Giancarlo Passeroni
Giancarlo Passeroni.JPG
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
MilanVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Gian Carlo Passeroni (Jean-Charles Passeroni), né le à Condamine di Lantosca dans le comté de Nice, et mort le à Milan, est un poète satiriste italien. Ordonné prêtre, il est surtout connu pour son long poème satirique il Cicerone.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rue Passeroni à Nice.

Gian Carlo Passeroni est né le à Condamine[1]. Il a un oncle qui est à la tête d'une école élémentaire à Milan[2].

Il est ordonné prêtre à Nice en 1738 par Mgr Canton[3]. Il suit à Rome et à Cologne son protecteur, le nonce Lucini, et passe le reste de sa vie à Milan, vivant modestement[1]. Outre des fables peu originales et très diffuses, Favolegg. ital. et des poésies variées, Rime piacevoli, il laisse un poème à la fois facétieux et didactique, il Cicerone, dont il voulu faire le spécimen le plus long du genre[1]. Il ne compte pas moins de 101 chants, un de plus que l'Amadigi de Bernardo Tasso, et de 11 097 octaves; la vie de Cicéron n'y est que le prétexte de digressions fort prolixes, mais où il y a beaucoup de bon sens et d'esprit[1].

Gian Carlo Passeroni est mort le à Milan[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Jeanroy 1899, p. 59.
  2. Arnault 1827, p. 47.
  3. [PDF] « Jean-Charles Passeroni, prêtre et poète du Haut Pays Niçois », sur departement06.fr (consulté le 27 avril 2017).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article. Classement par ordre chronologique :

Liens externes[modifier | modifier le code]