Giambattista Dufort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Giambattista Dufort
Description de cette image, également commentée ci-après
Une page du Trattato del ballo nobile (1728)

Naissance vers 1680
Décès après 1728
Activité principale danseur et maître à danser
Années d'activité 1697-1728

Œuvres principales

Trattato del ballo nobile (1728)

Giambattista Dufort (vers 1680 - après 1728) est un danseur et maître à danser, sujet du Royaume de France puis de Sicile.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1697, il danse à l'Académie royale de musique de Paris, notamment dans la pastorale héroïque Issé de Destouches et dans l'opéra-ballet L'Europe galante d'André Campra. Il apprend la notation de la danse auprès de Beauchamp et Feuillet.

Il émigre au Royaume de Sicile et s'installe à Naples où il est maestro di ballo del Ducale Collegio de' Nobili di Parma de 1709 à 1713. Il compose les ballets de plusieurs opéras, dont La fede riconosciuta d'Alessandro Scarlatti (1710).

En 1728, il y publie un Trattato del ballo nobile qui décrit essentiellement le répertoire des danses de bal de son temps, dont le menuet et ses ornements[1].

Gennaro Magri a été fortement inspiré par Dufort dans l'écriture de son Trattato teorico-prattico di ballo (1779).

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Barbara Sparti, « Un francese “napoletano” e il ballo nobile », in José Sasportes (dir.), La danza italiana, n° 7, 1989, pp. 9-29.