Giacomo Nacchiante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giacomo Nacchiante
Fonction
Évêque
Chioggia
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
ChioggiaVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Ordre religieux

Giacomo Nacchiante, né à Florence le 15 octobre 1502 et mort à Chioggia le 6 mai 1569, était un théologien dominicain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Giacomo Nacchiante fait ses études à Bologne, en compagnie notamment de Michele Ghislieri, le futur pape Pie V. Il enseigne ensuite la philosophie et la théologie pendant plusieurs années, à Rome, au collège saint Thomas de Minerva. Paul III le nomme évêque de Chioggia le 3 juin 1544.

Au concile de Trente, Nacchiante proteste contre le décret de la IVe session, signée le 8 avril 1546, qui affirme qu'on doit recevoir avec autant de piété et de révérence la Tradition de l'Église que l'Écriture Sainte, mais il finit par s'y rallier, en voyant que l'assemblée l'accepte presque à l'unanimité.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Son Enarratio maximi ponticatus...

Ses œuvres complètes ont été publiées à Venise par Pietro Fratino, en 1567 ; on y trouve entre autres des commentaires des épîtres de saint Paul.

  • Congrès des lecteurs franciscains de langue française. [Texte imprimé]. Cinquième congrès. Rennes, 16-17-18 août 1936. [L. Seiller. La notion de personne selon Scot, ses principales applications en christologie. G. Fischer. Jacques Nacchianti, O. P., évêque de Chioggia (Chiozza) †1569, et sa théologie de la primauté absolue du Christ. R.-Ch. Dhont. L'action catholique et l'enseignement de nos scolasticats. R. Legaré. Les devoirs écrits et la formation de nos clercs. F. Bergounioux. De la Panthalassé à la lande bretonne.], Gembloux, impr. J. Duculot, Paris : Aux éditions franciscaines, 9, rue Marie-Rose, (S. M.).

Liens externes[modifier | modifier le code]