Giacomo Benevelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un sculpteur image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un sculpteur italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Giacomo Benevelli
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
PavieVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation

Giacomo Benevelli (né le à Reggio d'Émilie et mort le à Pavie[1]), est un sculpteur italien et français. Il est le neveu du peintre Anselmo Govi (1893 - 1953) et le descendant d'une famille aristocratique du nord de l'Italie d'origine française, les Beneville.

Il est l'un des plus éminents représentants de la sculpture contemporaine abstraite italienne et européenne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Giacomo Benevelli expose depuis 1957, vit et travaille à Milan depuis plus de quarante ans.

Il suit ses études primaires en France où il obtient le certificat d’études primaires. À la fin de la guerre, il s’établit à Rome où il reprend ses études, sanctionnées par un diplôme, au lycée artistique de l’Académie des Beaux-Arts de Rome.

En 1950, il s'établit à Milan et il obtient le diplôme de scénographie de l'Académie des Beaux-Arts de Brera. Dans cette académie, il devient, successivement, l'assistant du peintre Mauro Reggiani puis professeur en 1958.

Toujours au début des années 1950, il fréquente l'atelier milanais de Cesare Poli, titulaire de la chaire de sculpture à Brera et en devient son assistant.

Son intérêt pour la sculpture va grandissant; aussi, abandonne-t-il la scénographie pour se consacrer exclusivement à cet art.

Grâce à Cesare Poli, il connaît et fréquente des artistes de renom, tels Oskar Kokoschka et Jean Arp, qui soutiennent et stimulent sa formation.

En 1957, il commence sur la scène artistique en gagnant le prix Sabena à Bruxelles, avec une sculpture représentant le mythe d'Icare.

Sa première exposition personnelle a lieu en 1959 à la galerie Pater à Milan où il expose un groupe de sculptures intitulé Fantocci. L'exposition est accompagnée d'un catalogue de Giorgio Kaisserlian.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dalla Pietra all’Ago, Rizzoli, 1983
  • Tre scultori di Milano, Kenjirō Azuma, Giacomo Benevelli, Giancarlo Marchese, 196?
  • Azuma, Benevelli, Marchese: Galleria Mosaico, Chiasso, La Galleria, 1966
  • Benevelli: sculture e disegni : Castello di Sartirana (Pavie), [2 juin - 9 septembre 1990] Ed. Centro Studi, 1990
  • Sculture contemporanee nello spazio urbano: Kengiro Azuma, Iginio Balderi, Giacomo Benevelli, Gianfranco Pardi, Giò Pomodoro, Carlo Ramous, Mauro Staccioli. Juillet 1973, Tipo-lito Nuova Step
  • Giacomo Benevelli: forme, Andrea B. Del Guercio, éditeur S. Benevelli, Photographie Cristina Cocullo, Translator R. A. Landres, Casa del Mantegna, 2000, (ISBN 978-88-7943-022-7)
  • Giacomo Benevelli, Forme al Giardino Malaspina, Pavia - Malaspina Gardens, Pavia, catalogue, Rossana Bossaglia, Photos de Cristina Cocullo, 2001
  • M. Hopkinson, Italian Prints 1875-1975 (2007), catalogue, 208 pages The British Museum, Londres

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]