Ghosts… of the Civil Dead

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ghosts… of the Civil Dead
Réalisation John Hillcoat
Scénario Nick Cave
Gene Conkie
Evan English
John Hillcoat
Hugo Race
Sociétés de production Correctional Services
Outlaw Values
Pays d’origine Drapeau de l'Australie Australie
Genre drame
Durée 93 minutes
Sortie 1988

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ghosts... of the Civil Dead est un film australien réalisé par John Hillcoat, sorti en 1988 et s'inspirant en partie de la vie de Jack Henry Abbott et de son livre In the Belly of the Beast.

Le film est sorti brièvement en France le [1] et a participé à des festivals, celui de Cannes et de Venise en 1988. Il n'est pas disponible en DVD (octobre 2008)[2]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le quotidien des incarcérés dans une prison de très haute sécurité en Australie : la centrale Pilote. Les prisonniers sont soumis à de nouvelles formes de restrictions à la suite d'une récente vague de violence. Ils se retrouvent sans les passe-temps qu'ils avaient, les télévisions sont coupées ainsi que l'approvisionnement des drogues. La tension monte...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Le film est un brûlot politique qui s'attaque au business des prisons[4] et ce qui en découle : violence des prisonniers à l'égard des gardiens et vice versa, tension constante qui les guette au quotidien. Le film interroge aussi la position de l'humain dans de tels contextes et se pose en opposition à la structure de la prison telle qu'elle est présentée dans le film. Celui-ci engage un discours orienté vers le fait que ces prisons de haute sécurité, plutôt que d'apaiser les résidents qui y vivent, tendent à accentuer leur désir criminel. Le suspense qui est un caractère latent du film, défend aussi cette figure de cocotte minute prête à exploser.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://diaphana.fr/film/ghosts-of-the-civil-dead
  2. http://www.ghostsofthecivildead.com/availability/index.html
  3. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  4. http://www.ghostsofthecivildead.com/neoliberal/context.html