Ghomala’

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Cameroun
Cet article est une ébauche concernant le Cameroun.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Ghomala’
Ghomálá’
Pays Cameroun
Région Région de l'Ouest
Nombre de locuteurs 0,26 million[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 bbj
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
IETF bbj
Linguasphère 99-AGE-e

Le Ghomálá’ (littéralement « langue du pays/village ») est l'une des 11 langues bamilékées. Il est issu du dialecte de Bandjoun et fait office de langue écrite commune à plusieurs dialectes bamilékés parlés.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le ghomálá' est parlé au Cameroun, dans des départements de la région de l'Ouest :

Il représentait 260 000 locuteurs en 1982[1] et appartient, comme les autres langues bamilékées, à la famille des langues semi-bantoues. Il couvre aujourd'hui une aire d'environ 530 000 habitants (2001) sans compter une importante diaspora.

Dialectes[modifier | modifier le code]

Le Nord Ghomálá' a 2 sous-dialectes, le Ghomálá' du centre en a 4 et le Ngemba en a 5.

Écriture[modifier | modifier le code]

Alphabet ghomala’[2]
Majuscules
A B Bv C D Dz E Ə Ɛ F G Gh H I J K L M N Ny Nt Ŋ Ŋk O Ɔ P Pf Mpf R S Sh T Ts U Ʉ V Z Zh ʼ
Minuscules
a b bv c d dz e ə ɛ f g gh h i j k l m n ny nt ŋ ŋk o ɔ p pf mpf r s sh t ts u ʉ v z zh ʼ

Les tons sont indiqués à l’aide de diacritiques :

  • le ton haut est indiqué avec l’accent aigu : ‹ á é ə́ aə́ ɛ́ í ó ɔ́ ú ʉ́ › ;
  • le ton moyen, le plus fréquent, est indiqué par l’absence de diacritique : ‹ a e ə aə ɛ i o ɔ u ʉ › ;
  • le ton bas est indiqué avec l’accent grave : ‹ à è ə̀ aə̀ ɛ̀ ì ò ɔ̀ ù ʉ̀ › ;
  • le ton montant est indiqué avec l’antiflexe : ‹ ǎ ě ə̌ aə̌ ɛ̌ ǐ ǒ ɔ̌ ǔ ʉ̌ › ;
  • le ton tombant est indiqué avec l’accent circonflexe : ‹ â ê ə̂ aə̂ ɛ̂ î ô ɔ̂ û ʉ̂ ›.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Selon ethnologue.com
  2. Kayum Fokoue 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Engelbert Domche Teko, Étude sociolinguistique du ghomálá-jo dans l'Ouest-Cameroun, l'Harmattan, Paris, 2012, 74 p. (ISBN 978-2-296-96460-0)
  • Carole Kayum Fokoue, De la terminologie de l’éducation à la citoyenneté en langues camerounaises : Le cas du ghómaùláʼ, mémoire, Université de Yaoundé I, 2011. (copie en ligne)
  • Erika Eichholzer (éditeur) et autres, Dictionnaire ghomala’, 2002. (copie en ligne)
  • « Les extensions verbales du Ghomala » [1]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]