Ghetto de Kovno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ghetto de Kovno
Kauno getas 2007-06-08.jpg
Monument dédié au ghetto de Kovno
Présentation
Type ghetto nazi
Gestion
Date de création
Géré par Reichskommissariat Ostland
Date de fermeture automne 1943
Victimes
Type de détenus Juifs
Nombre de détenus 29,000
Morts 3,000
Géographie
Pays République socialiste soviétique de Lituanie à sa création
Lituanie aujourd'hui
Localité Vilnius
Coordonnées 54° 54′ 57″ nord, 23° 53′ 18″ est
Géolocalisation sur la carte : Lituanie
(Voir situation sur carte : Lituanie)
Ghetto de Kovno
Géolocalisation sur la carte : Europe
(Voir situation sur carte : Europe)
Ghetto de Kovno

Le ghetto de Kovno ou ghetto de Kaunas est créé par le Troisième Reich pour tenir les Juifs lituaniens de Kaunas pendant la Shoah en Lituanie occupée. À son apogée, le ghetto a compté 40 000 habitants, dont la plupart ont ensuite été envoyés en camp de concentration ou d'extermination, ou ont été fusillés au Neuvième fort. Le 27 mars 1944, une Kinderaktion (voir Aktion), un rassemblement d'environ 1 700 enfants et personnes âgées où participe Bruno Kittel, qui furent déportés à leur mort. Au cours de cet "Aktion", Kittel également interroge des policiers juifs sur leur aide aux partisans juifs et en sélectionne 33 pour les exécuter au Neuvième Fort[1].

Parmi les 37 000 Juifs de Kaunas, seuls 3 000 ont survécu à la guerre, dont Aharon Barak, Mordechai Pogramansky ou Zvi Griliches. Dirigés par le SA Major General Hans Kramer, les nazis tuèrent 10 000 Juifs en un jour au Fort[2] dont les martyrs du Convoi n° 73 du 15 mai 1944.

À l'annonce de la « solution finale », le chef de son Judenrat, Elchanan Elkes, fut l'un des quelques à collaborer avec la résistance juive[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Samuel Schalkowsky, The Clandestine History of the Kovno Jewish Ghetto Police: By Anonymous Members of the Kovno Jewish Ghetto Police, Indiana University Press, (ISBN 978-0-253-01297-5, lire en ligne)
  2. http://jewishhistoryaustralia.net/Kovno/
  3. Michael Berenbaum, Judenräte, Encyclopædia Britannica

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • This article incorporates text from the United States Holocaust Memorial Museum, and has been released under the GFDL.
  • Mishell, William W. Kaddish for Kovno: Life and Death in a Lithuanian Ghetto, 1941-1945 (Chicago, Chicago Review Press: 1988) (ISBN 1-55652-033-6), an irreplaceable primary source by a Jewish native of Kovno and survivor of the Kovno ghetto.
  • United States Holocaust Memorial Museum "Hidden History of the Kovno Ghetto", (Boston, Little, Brown, and Co. :1997) Editor Dennis B. Klein. (ISBN 0-8212-2457-3), contains a wealth of visual material based on buried records that survived the liquidation of the Ghetto in July 1944.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]