Gherardo Starnina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gherardo Starnina
Vite de più eccellenti pittori scultori ed architetti (1767) (14784305715).jpg
Naissance
Décès
Activité

Gherardo Starnina né à Florence en 1360 et mort dan la même ville en 1413[1] est un peintre italien de la fin de l'ère gothique et du début de la Renaissance.

Biographie[modifier | modifier le code]

Selon le biographe Giorgio Vasari, Starnina s'est formé auprès de Antonio Veneziano, puis avec Agnolo Gaddi et a participé à la peinture des fresques dans la chapelle Castellani de la basilique Santa Croce de Florence.

En 1380, il est parti pour l'Espagne afin de travailler pour Jean Ier de Castille ; il lui est attribuée une peinture dans la chapelle San Blas de la cathédrale de Tolède.Vasari dit que Startina est pert en Espagne en étant un rustre (rozzo), et qu'il est revenu en homme de oour.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Gherardo Starnina », The J. Paul Getty Trust (consulté le 27 octobre 2008).
  2. Nicolas Powell, « Salon des Beaux Arts de Paris », Muséart, vol. n°74,‎ .
  3. Carlo Falciani et Pierre Curie (dir.), La Collection Alana : Chefs-d'œuvre de la peinture italienne, Bruxelles, Fonds Mercator, , 216 p. (ISBN 978-94-6230-1542)
    Ouvrage publié à l'occasion de l'exposition au musée Jacquemart-André du au
    . Article de Carl Brandon Strehlke, pp. 102-103.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Giorgio Vasari, Le Vite, 1566.
  • (it) Jeanne Van Waadenoyen, Starnina e il gotico internazionale a Firenze, Florence, Istituto Universitario Olandese di Storia dell'Arte, 1983.
  • (it) Lorenzo Monaco. (A. Tartuferi et D. Parenti) Dalla tradizione giottesca al Rinascimento, [catalogue d'exposition], Florence, Giunti, 2006.
  • (it) Intorno a Lorenzo Monaco. Nuovi studi sulla pittura tardogotica, actes d'études (Fabriano-Foligno-Florence, 2006) (D. Parenti et A. Tartuferi), Livourne, Sillabe, 2007.

Liens externes[modifier | modifier le code]