Ghazi (roi d'Irak)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ghazi Ier d'Irak)
Aller à : navigation, rechercher
Ghazi
غازي
Ghazi, roi d'Irak.
Ghazi, roi d'Irak.
Titre
2e roi d'Irak

(5 ans 6 mois et 27 jours)
Premier ministre Rachid Ali al-Gillani
Jamil al-Midfai
Ali Jawdat al-Aiyubi
Jamil al-Midfai
Yassin al-Hachimi
Hikmat Sulayman
Jamil al-Midfai
Nuri as-Said
Prédécesseur Fayçal Ier
Successeur Fayçal II
Biographie
Dynastie Hachémite
Nom de naissance Ghazi ben Fayçal al-Hashimi
Date de naissance
Lieu de naissance La Mecque (Arabie saoudite)
Date de décès (à 27 ans)
Père Fayçal Ier
Mère Huzaima Pasha, Chérifa de La Mecque
Conjoint Aliya bint Ali
Enfant(s) Fayçal II Souverain

Ghazi (roi d'Irak)
Monarques d'Irak

Ghazi ben Fayçal al-Hachimi (arabe : ḡāzin, غازي بن فيصل الهاشمي) (né le 21 mars 1912, mort le 4 avril 1939) était le souverain du Royaume d'Irak de 1933 à 1939. Il est né à La Mecque en Arabie saoudite, il est le fils aîné du roi Fayçal Ier, le premier roi d'Irak.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ghazi est le fils aîné du roi Fayçal, il a été élevé par son grand-père Hussein ben Ali, chérif de La Mecque. C'était un jeune homme timide et inexpérimenté. Il laisse le Hedjaz aux forces d'Ibn Saoud après sa défaite, ce qui a permis la constitution de l'Arabie saoudite moderne. Il arrive à Bagdad en 1924.

Le roi Fayçal meurt en 1933, et Ghazi devient roi. Le même jour il est nommé amiral de la marine, maréchal de l'armée royale et maréchal de l'armée de l'air royale irakiennes. Fervent supporter du panarabisme et du nationalisme arabe, il était très hostile aux Britanniques qui contrôlaient le pays. Son règne a également été marqué par des tensions entre les civils et les militaires, qui voulaient prendre le pouvoir. C'était un homme très populaire, qui souhaitait voir naître une nation arabe, sous l'égide d'un Irak libre et indépendant. En 1937, il crée la radio Kasr el Zouhour (Palais des fleurs) qui devient un outil de propagande dédié à la cause arabe. Il a également aidé financièrement les Palestiniens à combattre les colons juifs.

Il a soutenu le coup d'État du général Bakr Sidqi, qui a remplacé le gouvernement civil par un gouvernement militaire. C'est le premier coup d'État qui a eu lieu dans le monde arabe.

Ghazi meurt dans un accident de voiture en 1939, certains accusent Nuri as-Said (futur Premier ministre, et peut-être homme de main des Britanniques) de l'avoir assassiné. Cependant, de nombreuses preuves tentent à affirmer qu'il s'agit d'un assassinat. Les médecins légistes ont refusé de signer le document qui confirmerait la mort par accident de voiture. Le frère du médecin confirmera un peu plus tard, qu'il s'agissait de masquer la réelle mort du défunt roi.

Les causes de l'assassinat peuvent être multiples. Ghazi était un personnage légerement efféminé et beaucoup de personnes le qualifiaient d'homosexuel, la piste d'un complot familial visant à mettre au pouvoir le frère de sa femme, Abdullah ibn Ali du Hejaz[réf. nécessaire].

Son fils Fayçal II succédera peu de temps après la prise de pouvoir d'Abdullah ibn Ali.