Gervasio Gatti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gatti.

Gervasio Gatti dit il Soiaro (ou Sojaro) (Crémone ou Vercelli ou Pavie, vers 1550 - vers 1631) est un peintre italien maniériste de la fin du XVIe et du début du XVIIe siècle qui fut actif à Parme, Plaisance et Crémone.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gervasio Gatti a été formé auprès de son oncle Bernardino Gatti en copiant les modèles du Corrège (Saint Sébastien de Sainte-Agathe de Crémone et le Martyre de sainte Cécile à San Pietro, signé Gervasio et daté 1601[1]) et il a aidé à décorer les salons de la Rocca de San Secondo Parmense.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Portrait de Margherita Aldobrandini,
  • Ritratto di giovane in abito rosso con gorgera,
  • Portrait d'Alexandre Farnese ?,
  • Saint Jérôme en prière,
  • Nativité, fresque, église San Sigismondo, Crémone
  • Le Martyre de sainte Catherine, église Santa Maria Assunta et San Cristoforo in Castello, Viadana.
  • Saint Sébastien (1578), église sant'Agata, Crémone
  • Le Martyre de sainte Cécile (1601), église de San Pietro, Crémone.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Maria Farquhar, Biographical catalogue of the principal Italian painters, Ralph Nicholson Wornum, (réimpr. Woodfall & Kinder, Angel Court, Skinner Street, Londres, numérisé par Googlebooks d'Oxford University le 27 juin 2006), 70 p. (présentation en ligne)
  • Luigi Lanzi (traduction Armande Dieudé), Histoire de la peinture en Italie depuis la renaissance des beaux-arts (Tome IV), Seguin et Dufart, (réimpr. Paris, numérisé par Googleboo), 18 p. (présentation en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Luigi Lanzi