Gertrude Cox

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cox.

Gertrude Mary Cox

Naissance 13 janvier 1900
Dayton (Iowa) (en) (Drapeau des États-Unis États-Unis)
Décès 17 octobre 1978 (à 78 ans)
Durham, Caroline du Nord (Drapeau des États-Unis États-Unis)
Nationalité Américaine
Champs Statistiques
Institutions Université d'État de l'Iowa
Renommée pour Experimental Designs

Gertrude Cox, né le 13 janvier 1900 à Dayton (Iowa) (en) et décédée le 17 octobre 1978, est une statisticienne américaine. Elle est célèbre pour son ouvrage Experimental Designs, écrit avec William Cochran.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir fini le lycée, elle a d'abord voulu devenir diaconesse au sein de l'église méthodiste épiscopale (en) mais s'inscrit finalement en psychologie et en mathématique à l'université d'État de l'Iowa. Pour financer ses études, elle travaille au laboratoire de calcul de George Snedecor et découvre ainsi les statistiques. Elle devient diplômé en statistique de l'université d l'Iowa en 1931 et étudie les « statistiques psychologiques » à l'université de Californie à Berkeley de 1931 à 1933[1],[2].

Elle devient ensuite professeur à l'université d'État de l'Iowa et y enseigne les méthodes expérimentales. Elle insiste notamment sur le fait de fixer le protocole avant l'expérience, sur l'importance de la randomisation et du groupe de contrôle[1]

En 1940, elle devient professeur à l'université de Caroline du Nord où elle fonde le département de statistiques[3]. Elle devient ensuite directrice de l'institut de statistiques de l'université de Caroline du Nord en 1944[4].

En 1956, elle devient présidente de l'association américaine de statistiques[1].

Publications[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) R. L. Anderson, R. J. Monroe et L. A. Nelson, « Gertrude M. Cox : A Modern Pioneer in Statistics », Biometrics, International Biometric Society, vol. 35 « Perspectives in Biometry », no 1,‎ mars 1979, p. 3-7 (JSTOR 2529931)
  • (en) Frank Yates, « Obituary: Gertrude Mary Cox, 1900--1978 », Journal of the Royal Statististical Society, Serie A, vol. 142, no 4,‎ 1979, p. 516--517
  • (en) Robert J. Monroe et Francis E. McVay, « Gertrude Mary Cox (1900--1978) », The American Statistician, vol. 34, no 1,‎ 1980, p. 48
  • (en) M. Nichols, « Gertrude Mary Cox », dans L. Grinstein, P. Cambpell, Women of Mathematics: A Bibliographic Sourcebook, New York, Greenwood Press,‎ 1987, 26-29 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Linda Wijlaars, « International Women's Day: Gertrude Cox, the first lady of statistics », Significance,‎ 8 mars 2013 (lire en ligne)
  2. (en) « Gertrude M. Cox », The American Statistician, vol. 44, no 2,‎ mai 1990 (lire en ligne)
  3. Prix Gertrude Cox sur ncsu.edu, consulté le 8 mars 2013
  4. Anderson, Monroe et Nelson 1979

Lien externe[modifier | modifier le code]