Gertrude Caton-Thompson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gertrude Caton-Thompson
Archéologue
Présentation
Naissance
Londres
Décès (à 97 ans)
Broadway (Worcestershire)
Nationalité britannique

Gertrude Caton-Thompson (Londres, 1er février 1888-Broadway (Worcestershire), 18 avril 1985) est une archéologue britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle étudie au Newnham College et commence à intéresser à l'Égypte à la suite d'un voyage avec sa mère en 1911. Pendant la Première Guerre mondiale, elle travaille pour le ministère de la marine britannique, ce qui lui permet d'assister à la Conférence de la paix de 1919.

En 1918, le British Museum l'engage pour entreprendre des fouilles à Ur et Eridu. Elle devient alors élève de Flinders Petrie et de 1921 à 1928, elle explore l'oasis de Kharga et le Fayoum. Elle invente à Hemamieh (en) la méthode de fouilles par carrés dégagés couche après couche.

Avec Guy Brunton, elle fouille de 1922 à 1925, six cent cinquante tombes préhistoriques à Badari où ils découvrent une céramique inconnue jusqu'alors pour le Néolithique, ce qui constitue une nouvelle période prédynastique.

Directrice des recherches stratigraphiques de Zimbabwé en Rhodésie (1928-1929), elle prouve que la cité a été établie à une époque qui correspond au Moyen Age européen.

Elle fouille de nouveau Kharga de 1930 à 1933 puis devient enseignante à Cambridge (1934-1951).

Gertrude Caton-Thompson fut la première femme présidente du The Prehistoric Society (1940-1946).

Travaux[modifier | modifier le code]

  • The Badarian Civilization and Predynastic Remains near Badari, avec G. Brunton, 1928
  • The Zimbabwe Culture, 1931
  • The Desert Fayum, avec Elinor Wight Gardner, Royal Anthropological Institute of Great Britain and Ireland, 1934
  • The tombs and Moon temple of Hureidha (Hadhramaut), avec Gonzague Ryckmans, 1944
  • Kharga Oasis in Prehistory, 1952
  • Mixed Memoirs, autobiographie, 1983

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Grahame Clark, Gertrude Caton Thompson, 1888-1985, 1986
  • Brian Fagan, Archaeologists: Explorers of the Human Past, 2003, p. 132
  • Kathryn A. Bard, Encyclopedia of the Archaeology of Ancient Egypt, 2005, p. 191 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Ève Gran-Aymerich, Les chercheurs de passé, Éditions du CNRS, 2007, p. 677-678 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Robert Kelly, David Thomas, Archaeology, 2012, p. 10

Liens externes[modifier | modifier le code]