Gerrit Schimmelpenninck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schimmelpenninck.
Gerrit Schimmelpenninck
Image illustrative de l'article Gerrit Schimmelpenninck
Fonctions
Président du Conseil des ministres des Pays-Bas

(1 mois et 22 jours)
Monarque Guillaume II
Prédécesseur Fonction créée
Successeur Jacobus Mattheüs de Kempenaer (indirectement)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Amsterdam
Date de décès (à 69 ans)
Lieu de décès Arnhem
Nationalité Néerlandaise
Parti politique Indépendant

Gerrit Schimmelpenninck
Chefs du gouvernement des Pays-Bas

Gerrit, comte Schimmelpenninck, né à Amsterdam le 25 février 1794 et mort à Arnhem le 4 octobre 1863, est un homme d'affaires, diplomate et personnage d'État néerlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il passa au cours de sa vie du libéralisme modéré au conservatisme. Il était le fils du grand-pensionnaire Rutger Jan Schimmelpenninck et membre de la Nederlands Hervormde kerk (« Église réformée néerlandaise »).

Après avoir été entre autres directeur de la Nederlandsche Handel-Maatschappij (« Société commerciale néerlandaise »), il fut consul à Saint-Pétersbourg et plus tard ambassadeur à Londres.

Guillaume II le fit revenir aux Pays-Bas essentiellement pour tenir Thorbecke à l'extérieur du gouvernement. En mars 1848, il devint le premier président du Conseil des ministres, le roi déléguant progressivement les fonctions exécutives. Sa proposition d'établir une Constitution sur le modèle britannique, où entre autres le monarque aurait nommé les membres de la Première Chambre des États généraux indissoluble, fut rejetée par ses ministres. Il présenta sa démission le 14 mai 1848 et Thorbecke, principal auteur des révisions constitutionnelles amenant à la démocratie, lui succéda.