Gernelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gernelle (homonymie).
Gernelle
Panorama.
Panorama.
Blason de Gernelle
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Arrondissement Charleville-Mézières
Canton Villers-Semeuse
Intercommunalité Ardenne Métropole
Maire
Mandat
Robert Petitfrère
2014-2020
Code postal 08440
Code commune 08187
Démographie
Population
municipale
320 hab. (2014en diminution de -7.51 % par rapport à 2009)
Densité 66 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 46′ 06″ nord, 4° 49′ 04″ est
Altitude Min. 178 m – Max. 292 m
Superficie 4,83 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gernelle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gernelle
Liens
Site web http://www.gernelle.fr

Gernelle est une commune française située dans le département des Ardennes, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Gernelle fait partie du nord des Ardennes.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Gernelle
La Grandville La Grandville Gespunsart
Saint-Laurent Gernelle Bosseval-et-Briancourt
Ville-sur-Lumes Issancourt-et-Rumel Bosseval-et-Briancourt

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Rattachement de Gernelle et Rumel au Royaume de France en novembre 1779

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Charleville-Mézières du département des Ardennes. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1958 de la première circonscription des Ardennes.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Mézières. Celui-ci est scindé en 1973 et la commune rattachée au canton de Mézières-Est, jusqu'à la restructuration des cantons de Charleville qui intègre la commune dans le nouveau canton de Villers-Semeuse en1982[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, ce canton, dont la commune est toujours membre, est modifié, passant de 8 communes +1 fraction à 11 communes.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune était membre de la communauté de communes des Balcons de Meuse, créée le .

Celle-ci fusionne avec la :

pour former, le [2], la « communauté d’agglomération de Charleville-Mézières-Sedan ». Celle-ci, dont la commune est désormais membre, prend la dénomination d’« Ardenne Métropole[Note 1] »[3].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1875 après 1876 M. Cordier[4]    
1900 1905 Joseph Delpin    
1905 1914 Émile Fortier    
1915 1918 Camille Felix    
1918 1919 Émile Fortier    
1919 1920 Paul Delpin    
1920 1925 Ovide Cordier    
1925 1929 Jean-Baptiste Bertrand    
1929 1935 Maurice Ninin    
1935 1938 Achille Luzet    
1938 1938 Arthur Marquant    
1938 1943 Emile Peltriaux    
1943 1945 René Reneaux    
1945 1947 Justin Felix    
1947 1953 Justin Billy    
1953 1965 François Ferard    
1965 1977 René Laurent    
mars 1977 2014 Michel Daval[5] UMP Président de la CC des Balcons de Meuse (1994 → 2014)
Président de l'association des maires des Ardennes (1983 → 2008[6])
mars 2014[7] en cours
(au 21 juillet 2017)
Robert Petitfrere    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[9],[Note 2].

En 2014, la commune comptait 320 habitants, en diminution de -7,51 % par rapport à 2009 (Ardennes : -1,28 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
281 257 266 318 312 346 384 385 372
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
378 364 374 367 346 313 317 314 293
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
271 250 235 251 212 201 216 213 230
1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014 - -
257 322 330 335 343 324 320 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Gernelle

Les armes de Gernelle se blasonnent ainsi :

d’argent à la bande de gueules chargée d’un cotice ondée du champ, côtoyée de deux cotices aussi de gueules, au chef d’azur chargé d’un léopard d’or [11].

La bande de gueules coticée figure dans le blason des Spontin, seigneurs de Gernelle (1360). La cotice ondée figure dans le blason des Vervoz, seigneurs de Gernelle (1545), et symbolise le ruisseau « L'Infernal » qui traverse la commune.Le chef d'azur, chargé d'un léopard d'or, évoque le blason des Daverdisse, seigneurs de Gernelle (1485)[12]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dans la nouvelle dénomination, le terme « métropole » ne suggère pas la transformation de la nature juridique de la communauté d’agglomération en métropole, autre forme d’établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre davantage intégrée.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. « Arrêté no 2013/207 du 23 avril 2013 portant création de la Communauté d’agglomération de Charleville-Mézières / Sedan », Recueil des actes administratifs de la préfecture des Ardennes, Charleville-Mézières,‎
  3. « Arrêté no 2016-583 du portant modification des statuts de la communauté d'agglomération de Charleville-Mézières-Sedan », Recueil des actes administratifs de la préfecture des Ardennes, no 8,‎ (lire en ligne [PDF]).
  4. Almanach-Annuaire historique, administratif et commercial de la Marne, de L'Aisne et des Ardennes,Matot-Braine, Reims, de 1876, p197.
  5. « Cérémonie en l’honneur de Michel Daval », L'Infernal - bulletin d'informations de Gernelle, no 58,‎ , p. 2 (lire en ligne [PDF]).
  6. « Association des Maires des Ardennes: Regis Depaix succède à Michel Daval », Actualités, Conseil départemental des Ardennes, (consulté le 10 septembre 2017).
  7. « Le Conseil municipal », sur http://www.gernelle.fr, (consulté le 10 septembre 2017).
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  11. http://armorialdefrance.fr/page_blason.php?ville=1391
  12. « Gernelle : Une commune verte au sein de la Communauté d'agglomération », sur http://www.gernelle.fr (consulté le 10 septembre 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]