Germano Celant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Le ton de cet article ou de cette section est trop promotionnel ou publicitaire. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Modifiez l'article pour adopter un ton neutre (aide quant au style) ou discutez-en.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Celant.

Germano Celant (né à Gênes en 1940) est un critique d'art italien, célèbre notamment pour avoir conçu en septembre 1967 l'expression d'Arte Povera, « art pauvre », pour désigner un groupe d'artistes italiens - Alighiero Boetti, Mario Merz, Gilberto Zorio, Michelangelo Pistoletto, Giuseppe Penone, Luciano Fabro, Jannis Kounellis, Pino Pascali - destinés à recevoir un grand succès international les années suivantes.

L'art italien sur la scène internationale[modifier | modifier le code]

Celant délimita la théorie et la physionomie du mouvement grâce à des expositions et des textes. Depuis Off mediaBari en 1977), il commença à collaborer avec le Musée Guggenheim de New York, pour lequel il devint par la suite senior curator.

Toujours au Guggenheim il prépara en 1994 l’exposition Italian Metamorphosis 1943-1968, une tentative de rapprocher l'art italien à la culture américaine. Dans le même élan d’internationalisation de l’art italien, il organise ensuite d’autres expositions au Centre Pompidou de Paris (1981), à Londres (1989) et au Palazzo Grassi à Venise (1989). Pour le même Palazzo Grassi en 1986 il organisa la grande rétrospective Futurismo e Futurismi.

En 1996 il organisa la première édition de la Biennale de Florence Arte e Moda, mettant en évidence un concept d’art en constante évolution, étroitement lié à la culture contemporaine comme expression dynamique d’une créativité globale.

En 1997, il fut nommé directeur de la 47e Biennale de Venise.

Après avoir été collaborateur de la revue L'Espresso, Celant, a ensuite réalisé à Gênes la grande exposition Arte&Architettura en 2004.

Il est actuellement directeur artistique de la Fondation Prada à Milan.

De mai à novembre 2013, il organise, en dialogue avec l'architecte Rem Koolhaas et l'artiste Thomas Demand, l'exposition "When Attitudes Become Form", remake de la célèbre exposition à la Kunsthalle de Berne (organisée en 1969 par Harald Szeemann), à la Fondazione Prada, Ca' Corner della Regina à Venise.