Germán Vargas Lleras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Germán Vargas Lleras
Germán Vargas Lleras en 2004.
Germán Vargas Lleras en 2004.
Fonctions
Vice-président de la République de Colombie

(2 ans, 7 mois et 14 jours)
Élection 16 juin 2014
Président Juan Manuel Santos
Prédécesseur Angelino Garzón
Successeur Óscar Naranjo
Ministre de l'Intérieur

(1 an, 9 mois et 10 jours)
Prédécesseur Fabio Valencia Cossio
Successeur Federico Renjifo
Biographie
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Bogota (Colombie)
Nationalité Colombienne
Diplômé de Université du Rosaire

Signature de Germán Vargas Lleras

Germán Vargas Lleras, né le à Bogota, est un homme politique colombien. Il a été vice-président de Colombie de 2014 à 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il accompagne Juan Manuel Santos comme candidat à la vice-présidence de la Colombie lors de l'élection présidentielle de 2014. Ils sont élus au second tour avec 51 % des suffrages.

Son nom est cité dans le scandale d'évasions fiscales des Panama Papers[1].

En janvier 2017, il demande que les maisons construites à Tibú, localité frontalière du Venezuela, ne soient pas habitées par des « venecos » (terme péjoratif désignant les Vénézuéliens). Le président du Venezuela, Nicolás Maduro, réagit en critiquant des propos qu'il juge « xénophobes »[2].

Le , il annonce sa démission de ses fonctions de vice-président qui devient effective le 21 mars, ce qui lui permettra s'il le souhaite de se présenter à l'élection présidentielle de 2018[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]