Gerhard Ringel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un mathématicien
Cet article est une ébauche concernant un mathématicien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Gerhard Ringel
Gerhard Ringel surfing.jpg

Gerhard Ringel surfant

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
Santa CruzVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Nombre d'Erdős
2Voir et modifier les données sur Wikidata
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ringel (homonymie).

Gerhard Ringel, né le à Kollnbrunn en Autriche et décédé le à Santa Cruz en Californie, est un mathématicien allemand. Il fut l'un des pionniers de la théorie des graphes et a contribué de manière significative à la preuve de la conjecture de Heawood (en) (maintenant théorème de Ringel-Youngs), un problème mathématique étroitement lié au théorème des quatre couleurs.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gerhard Ringel a obtenu son doctorat de l'université de Bonn en 1951 et a commencé sa carrière universitaire comme professeur à l'université libre de Berlin. En 1970, il quitte l'Allemagne en raison de conséquences bureaucratiques du mouvement étudiant, et poursuit sa carrière à l'université de Californie à Santa Cruz (UCSC). Il a reçu des doctorats honoris causa de l'université de Karlsruhe et de l'université libre de Berlin.

Outre ses compétences en mathématiques, il était un entomologiste très estimé. Sa spécialité était la collecte et l'élevage de papillons. Avant sa mort, il a donné son exceptionnelle collection de papillons au musée des collections d'histoire naturelle de l'UCSC[1].

Source[modifier | modifier le code]

Note et références[modifier | modifier le code]

  • (en) Gerhard Ringel et J. W. T. Youngs, « Solution of the Heawood map-coloring problem », Proc. NAS, vol. 60, no 2,‎ , p. 438-445 (lire en ligne)
  • (en) Nora Hartsfield et Gerhard Ringel, Pearls in graph theory, Academic Press, (ISBN 0-12-328552-6)

Liens externes[modifier | modifier le code]