Gerard Carbonara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gerard Carbonara est un compositeur, chef d'orchestre et violoniste américain, né le à New York (État de New York), mort le à Los Angeles — Quartier de Sherman Oaks (Californie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Gerard Carbonara entame des études musicales au cours des années 1890, dans le cadre de sa scolarité, au Conservatoire National (en) de sa ville natale (entre autres avec son directeur de 1892 à 1895, Antonín Dvořák). Dans les années 1900, il parfait sa formation musicale en Italie, au Conservatoire de Naples (en particulier auprès de Giuseppe Martucci, directeur du lieu de 1902 à 1909). Puis il entame en 1910, tant en Europe qu'aux États-Unis, une première carrière de violoniste et de chef d'orchestre d'opéra.

Comme compositeur, on lui doit notamment des pièces pour piano et pour violon et piano, un concerto pour violon, un poème symphonique, des songs, ainsi qu'un opéra.

Par ailleurs, il intègre en 1928 l'industrie du cinéma, comme directeur musical et compositeur de musique de film. Il collabore ainsi à près de deux-cents films américains, dont de nombreux westerns, tel La Chevauchée fantastique (1939) de John Ford. Un autre western, Le Cavalier du Kansas (1943) de George Archainbaud, lui vaut en 1944 une nomination à l'Oscar de la meilleure musique de film.

Mentionnons également ses contributions pour La Ruée vers l'or (1925, version sonorisée de 1942) de Charlie Chaplin, Le Chant du loup (1929) de Victor Fleming, ou encore Empreintes digitales (1936) de Raoul Walsh.

Gerard Carbonara devient membre de l'ASCAP en 1946.

Compositions (sélection)[modifier | modifier le code]

Musique classique[modifier | modifier le code]

(titres originaux)

  • Pièces pour piano : An American Tone Sketch, By the Brook, Dance of the Imps, Danse fantastique, Hollywood Boulevard, Melody, Minuet, Petite Gavotte, Petite Valse, Rhapsodie (+ transcription pour orgue), Scherzetto Fantasia (+ transcription pour quintette à vents), The Spinning Wheel ;
  • Pièces pour violon et piano : Alla Tarentella, Aria, Dusk, Serenata Gotica ;
  • Concerto Orientale pour violon et orchestre ;
  • Ode to Nature, poème symphonique (sous-titré Symphonic Impressions, 1935) ;
  • Songs : Calm, Dusk of Roses, Fantasia, Lullaby, Soirs d'été, Song of Pierrot, Waiting ;
  • Armand, opéra (1925).

Musique de film[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]